ALGÉRIE
12/04/2016 05h:05 CET | Actualisé 12/04/2016 05h:05 CET

Téléphonie mobile: les trois opérateurs soumissionnent pour l'exploitation de la 4G

A 4G sign is pictured at a department store in Bangkok, Thailand, November 16, 2015.  REUTERS/Athit Perawongmetha
Athit Perawongmetha / Reuters
A 4G sign is pictured at a department store in Bangkok, Thailand, November 16, 2015. REUTERS/Athit Perawongmetha

Les trois opérateurs de téléphonie mobile, Algérie Télécom Mobile (ATM), Optimum Télécom Algérie (OTA) et Watania Télécom Algérie (WTA) ont soumissionné lundi 11 avril pour l'octroi des licences d'établissement et d'exploitation du réseau public de télécommunications mobiles 4G.

Les trois opérateurs ont soumissionné lors d'une séance consacrée à l'ouverture des plis, au siège de l'Autorité de régulation de la Poste et des Télécommunications (ARPT), rapportait hier l'APS.

La séance d'ouverture des offres s'est tenue en présence des représentants des trois opérateurs ayant retiré le 10 janvier dernier le dossier d'appel à la concurrence.

A l'issue de cette séance, la commission d'ouverture des plis a déclaré les dossiers des trois opérateurs "recevables en la forme".

Le président de la commission, Mahgoun Salah, a indiqué que la date d'attribution provisoire des licences 4G et leur classement est fixé pour le 23 mai prochain et que cette déclaration "se fera publiquement".

Pour rappel, la date de dépôt des offres relatives à l'appel à la concurrence avait été fixée initialement au 3 avril dernier avant d'être reportée au 11 du même mois à la demande de l'un des trois opérateurs de téléphonie mobile.

Lors de l'élaboration du cahier des charges pour le lancement de la 4G, les opérateurs de téléphonie mobile ont été invités à assurer un seuil minimum de couverture de 10% au cours des quatre premières années dans les wilayas de leur choix et à élargir ce service aux régions du Sud dans un délai de trois ans, selon les explications de l'ARPT.

Le lancement de l'appel à concurrence pour l'introduction de la téléphonie mobile 4G en Algérie avait été autorisé par le Conseil des ministres, réuni le mercredi 30 décembre 2015.

Le ou les opérateurs qui seront qualifié (s) à l'issue de l'examen des offres, aura à déployer la 4G graduellement à travers le pays, à charge de couvrir l'ensemble du territoire dans un délai maximal de quatre années, rappelle-t-on.

LIRE AUSSI: Téléphonie 3G: plus de 16 millions d'abonnés enregistrés en 2015

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.