TUNISIE
11/04/2016 05h:34 CET | Actualisé 11/04/2016 08h:37 CET

La Tunisie accueillera mardi la communauté internationale pour une conférence sur la Libye

Libyan prime minister-designate under a proposed National Unity government Fayez Seraj (R) attends a news conference in Tripoli, Libya, March 30, 2016. REUTERS/Ismail Zitouny
Ismail Zetouni / Reuters
Libyan prime minister-designate under a proposed National Unity government Fayez Seraj (R) attends a news conference in Tripoli, Libya, March 30, 2016. REUTERS/Ismail Zitouny

Des responsables d'organisations internationales et régionales et des représentants de pays arabes et occidentaux se réuniront mardi à Tunis pour discuter des moyens de soutenir la Libye, a annoncé dimanche le ministère tunisien des Affaires étrangères.

"Tunis va accueillir le 12 avril une réunion sur le soutien international à la Libye", a indiqué le ministère dans un communiqué.

La Tunisie accueille mardi prochain la réunion des hauts fonctionnaires de soutien international

Posté par ‎وزارة الشؤون الخارجية التونسية Ministère des Affaires étrangères Tunisien‎ sur dimanche 10 avril 2016

Selon ce communiqué, "des responsables de 15 institutions financières et organisations internationales et régionales, ainsi que de 40 pays arabes et occidentaux" participeront à la réunion, organisée par la mission des Nations unies pour la Libye (UNSMIL) et l'ambassade du Royaume-Uni en Libye, actuellement basée à Tunis.

"L'objectif de cette réunion est de permettre au gouvernement d'union nationale de définir ses objectifs et ses priorités grâce au soutien international", a indiqué l'UNSMIL.

"En plus des pays qui soutiennent la Libye ou qui souhaitent soutenir le nouveau gouvernement, des représentants de plusieurs agences de l'ONU et d'organisations internationales seront présentes", a-t-elle ajouté, confirmant la participation de représentants de la Banque mondiale, de l'Union européenne et l'Union africaine.

La Libye est en proie au chaos depuis la chute de Mouammar Kadhafi en 2011, avec la présence d'autorités rivales, des combats entre groupes armés et l'émergence du groupe Etat islamique (EI).

Un gouvernement "d'union nationale" formé sous l'égide de l'ONU et soutenu par la communauté internationale s'est installé fin mars à Tripoli et a depuis réussi à obtenir le soutien de plusieurs institutions du pays, dont la banque centrale, mais n'a pas encore assis son pouvoir dans tout le pays.

Ce gouvernement doit encore recevoir la confiance du Parlement libyen reconnu par la communauté internationale, qui a toutefois annoncé dimanche qu'il allait procéder à ce vote "dans les prochaines semaines".

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.