ALGÉRIE
11/04/2016 07h:45 CET | Actualisé 11/04/2016 07h:45 CET

Tortures: le chef de la CIA refusera les ordres d'un nouveau président

Le patron de la CIA John Brennan, le 9 février 2016, à Washington
AFP
Le patron de la CIA John Brennan, le 9 février 2016, à Washington

Le directeur de la CIA, John Brennan, a promis que l'agence de renseignement n'aurait plus recours aux techniques d'interrogatoire poussées, dont la simulation de noyade, contre les suspects de terrorisme, même si un nouveau président l'ordonnait.

Les déclarations de John Brennan peuvent avoir des consequences sur la course à la Maison Blanche, le candidat républicain Donald Trump ayant déclaré qu'il souhaitait modifier les lois interdisant la torture aux Etats-Unis s'il était élu.

"Je n'accepterai pas d'avoir recours à certaines de ces tactiques et de ces techniques sujettes à polémique", a déclaré M. Brennan dans une interview à NBC News qui devait être diffusée lundi.

"Absolument, je n'accepterai pas qu'un agent de la CIA se livre à nouveau au waterboarding (simulation de noyade)", a-t-il assuré.

L'administration Bush a banni en 2006 l'usage de la simulation de noyade ou d'autres techniques d'interrogatoire poussées, après le scandale suscité par leur utilisation, notamment par la CIA sur des suspects de terrorisme.

Donald Trump avait déclaré que s'il était élu, il rétablirait la torture et ferait "davantage que la simulation de noyade". Son rival conservateur Ted Cruz a déclaré qu'il ne considérait pas la simulation de noyade comme une forme de torture.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.