MAROC
11/04/2016 13h:23 CET | Actualisé 11/04/2016 15h:05 CET

Mort de "la dame aux chiens" de Casablanca, symbole malgré elle des défenseurs de la cause animale

Mort de la "dame aux chiens" de Casablanca, symbole de la cause animale
Mort de la "dame aux chiens" de Casablanca, symbole de la cause animale

PROTECTION DES ANIMAUX - "Toute sa vie, elle a consacré son temps et son argent à ses protégés à 4 pattes de Casablanca." C'est l'un des nombreux messages publiés ce lundi 11 avril sur les réseaux sociaux, en hommage à "la dame aux chiens", de son vrai nom Mareis Walkenhorst, véritable légende urbaine de Casablanca.

Arpentant depuis des années les rues de la capitale économique, cette vieille allemande de 70 ans, qui parlait français, bien connue des Casaouis, est décédée dimanche 10 avril selon les témoignages de voisins et proches publiés sur Facebook. Elle déambulait toujours dans la ville blanche entourée de ses nombreux chiens, attirant la curiosité - et parfois les moqueries - des passants.

Interviewée en 2014 par le site NssNss.ma, la vieille femme disait aimer se balader près de la mosquée Hassan II pendant ramadan, lire des livres "zen, de bouddhisme, mais aussi la Bible et le Coran", qu'elle interprétait "à sa manière", et ne plus faire de rêves, parce que les rêves "sont pour les petites filles".

Née en 1946, arrivée à Casablanca "il y a trente ans, invitée par une famille" de Casablancais, elle n'en est plus jamais repartie, passant de petit boulot en petit boulot, dans la publicité, précisait-elle, avant de consacrer, seule, sa vie à ses animaux, des dizaines de chiens et chats qui vivaient en permanence avec elle.

dame aux chiens

Que vont devenir ses animaux?

Alors que les images extrêmement choquantes de chiens errants abattus à coups de fusils à Ksar El Kebir ont récemment provoqué un tollé sur les réseaux sociaux et soulevé l'indignation des associations de protection des animaux, beaucoup d'internautes se sont demandé ce qu'il allait advenir des chiens de Mareis, devenue malgré elle le symbole de la lutte pour la protection des animaux au Maroc.

Sur la page Facebook "Justice for Ray", lancée en mai 2015 pour venir en aide à un chien errant retrouvé mutilé à Casablanca, l'association Comme Chiens et Chats indique que les chiens de Mareis ont été emmenés à la fourrière puis évacués vers le centre de la Société Protectrice des Animaux et de la Nature (SPANA) à Bouskoura, avec l'aide d'un bénévole.

20 chiens de Mareis sortis de la Fourriere

Posté par La justice pour Ray sur lundi 11 avril 2016

"La SPANA prend le relais pour soigner si besoin, castrer et vacciner ces chiens" indique l'association. "Nous relayerons via nos pages les photos pour trouver des familles à ces chiens et espérons que vous serez nombreux à leur ouvrir vos portes pour la mémoire de Mareis qui a voué sa vie à la protection des animaux de Casablanca", ajoute-t-elle, lançant un appel aux dons pour couvrir les soins et les besoins en croquettes.

Des associations et citoyens marocains sont également en train de se mobiliser pour récupérer les chats de la vieille dame restés sur place.

LIRE AUSSI: