MAROC
11/04/2016 14h:09 CET | Actualisé 11/04/2016 14h:14 CET

Les deux Femen arrêtées à Beni Mellal seront expulsées

Arrestation de deux Femen à Beni Mellal
Femen France/Facebook
Arrestation de deux Femen à Beni Mellal

MANIFESTATION - Alors qu'elles avaient tenté de manifester devant le tribunal de Beni Mellal ce lundi 11 avril en soutien aux deux homosexuels agressés dans la même ville quelques semaines plus tôt, les deux activistes du groupe Femen vont être expulsées, quelques heures après leur arrestation.

Motif: "leur tentative de mener des actes portant atteinte aux bonnes mœurs et à la morale publique", indique dans un communiqué la wilaya de la région Béni Mellal-Khénifra, qui dit appliquer les "dispositions de la loi 02-03 relative à l'entrée et au séjour des étrangers au Maroc".

L'agence officielle MAP, qui qualifie les deux activistes entrées dimanche au Maroc de "membres d'une organisation étrangère qui prône la dépravation des moeurs", indique qu'elles ont été interpellées par les services de sécurité après "leur tentative de mener des actes portant atteinte aux bonnes mœurs et à la morale publique, devant le tribunal de première instance de Béni Mellal".

L'agression homophobe de deux personnes à Beni Mellal a suscité une vague d'indignation au Maroc mais aussi à l'étranger. Un journaliste et un caméraman de l'émission française "Le Petit Journal" de Canal+ étaient d'ailleurs venus tourner la semaine dernière au Maroc, avant d'être expulsés pour avoir voulu tourner des images à Beni Mellal sans autorisation.

Si l'une des victimes de l'agression a écopé de quatre mois de prison ferme (contre deux avec sursis pour un des agresseurs), la deuxième victime doit passer devant le juge ce lundi avec d'autres lyncheurs.

C'est la deuxième fois en un an que le groupe lance une action au Maroc pour dénoncer la pénalisation de l'homosexualité. En juin 2015, deux Femen avaient été arrêtées après s'être embrassées seins nus devant la tour Hassan à Rabat.

LIRE AUSSI: