MAROC
11/04/2016 08h:09 CET | Actualisé 11/04/2016 11h:56 CET

Le comité de pilotage de la COP22 présente sa feuille de route

L'organisation de la COP22 dans les starting-blocks
facebook.com/cop22mar
L'organisation de la COP22 dans les starting-blocks

ENVIRONNEMENT - Alors que la COP22, la conférence internationale sur le climat qui se tient à Marrakech, ne démarrera qu'en novembre 2016, son comité de pilotage se montre d'ores et déjà particulièrement actif.

Ainsi, une rencontre se tient en ce moment même entre la "dream team" de la COP et les partenaires techniques et financiers ainsi que les ambassades des pays amis au siège du ministère de l’Economie et des finances, à Rabat.

Objectif de la rencontre: "présenter à nos partenaires la feuille de route du royaume pour l’organisation de la COP22 et de discuter des modalités de contribution des bailleurs de fonds pour l’organisation de cette manifestation", indique le comité de pilotage sur la page Facebook de la COP.

Lors de cette rencontre dédiée au briefing des partenaires techniques et financiers de la COP22 et des représentations diplomatiques accréditées au Maroc, les représentants de l'UE, du PNUD et du FIDA se sont engagés à débloquer des aides financières en vue d'assurer le succès de l'évènement. Dans le détail, l'UE s'engage à verser 2 millions d'euros en soutien à l'organisation de la COP22 et les négociations sont en cours pour mobiliser 5 millions d'euros supplémentaires, a fait savoir son représentant.

De son côté, le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) compte verser 2 millions de dollars, alors que la contribution du Fonds international de développement agricole (FIDA) s'établit, elle, à 450.000 dollars.

"Les préparatifs de la Conférence mondiale sur le climat avancent avec un échéancier et une échelle de priorités dûment respectés", a affirmé Abdeladim Lhafi, Commissaire général de la COP22.

Nous voulons faire de cette ‪COP22‬ une COP de l'action

"Nous voulons faire de cette ‪COP22‬ une COP de l'action. C'est-à-dire, aboutir à des résultats concrets", a souligné dans la foulée Nizar Baraka, le président du Conseil économique, social et environnemental (CESE) qui préside également le comité scientifique de la COP22.

cop22

Et pour cause: si la Conférence de Paris en 2015 a permis de signer un accord international pour le climat, celle de Marrakech a pour principal mission de mettre en application cet accord.

Le comité de pilotage chargé de l'organisation de l'événement avait récemment fait la lumière sur le processus d'appel d'offres lancé pour l'aménagement et l'équipement du site de Bab Ighli, qui accueillera la conférence des Nations unies sur les changements climatiques du 7 au 18 novembre prochain.

Sur les trois dossiers examinés, seul un d'entre eux répondait aux critères d'appréciation des capacités techniques, juridiques et financières fixées dans le règlement de consultation. Ce matin, la commission d'appel d'offres pour l'aménagement de Bab Ighli a jugé "recevable l'offre technique du groupement GL Events. Le pli financier du groupement retenu a été ouvert en séance publique par la commission d'appel d'offres. La proposition financière du groupement retenu, GL Events fera l'objet d'une analyse financière avant jugement définitif".

LIRE AUSSI:

Galerie photoLa planète se réchauffe? Voici ce qui nous attend Voyez les images