MAROC
10/04/2016 09h:47 CET | Actualisé 10/04/2016 10h:13 CET

A Marrakech, des étudiants en architecture vont restaurer le patrimoine bâti

A Marrakech, des étudiants en architecture vont restaurer le patrimoine bâti
Abdelghani Tayyibi
A Marrakech, des étudiants en architecture vont restaurer le patrimoine bâti

PATRIMOINE - Les étudiants en architecture issus des différentes écoles du Maroc et de France vont bientôt s'engager dans la rénovation de bâtiments historiques à Marrakech. A partir du 13 avril, et jusqu'à la fin de l'été, plusieurs sessions auront lieu afin de permettre à 70 bénévoles sélectionnés de s'investir dans la restauration d'un lieu emblématique de la ville ocre.

"Ce sera un lieu public, un édifice maîtrisable pour les étudiants participants", explique au HuffPost Maroc Abdelghani Tayyibi, directeur de l'Ecole nationale d'architecture de Marrakech, à l'initiative du projet en partenariat avec l'association Al Muniya Marrakech.

Ce sera donc l'occasion pour les architectes en herbe de rencontrer des maîtres artisans de la région, qui les formeront également aux techniques anciennes de construction, notamment à l'architecture de terre, technique utilisée pour l'édification de la plupart des médinas marocaines.

marrakech

Après la fin de ce premier cycle, les différents bénévoles impliqués s'envoleront pour la France, où ils s'attaqueront à la restauration de plusieurs monuments historiques d'envergure. "Le choix se posera notamment sur des châteaux, des lieux de culte et des bibliothèques anciennes", précise Abdelghani Tayyibi.

Ce deuxième volet de l'opération se fait d'ailleurs en partenariat avec Rempart, un collectif d'associations qui fête ses 50 ans cette année, et qui organise des chantiers de bénévoles dans les quatre coins du globe.

L'événement, qui fédère plusieurs acteurs de la société civile ainsi que les autorités de la région, prévoit également des conférences et autres événements annexes. "Notre but est d'apporter une vision très scientifique sur le patrimoine bâti", explique le directeur de l'ENA de Marrakech. Un pas de plus pour combattre "l'industrialisation des métiers artisanaux relatifs à l'architecture", selon notre interlocuteur.

Une version beta avant le festival

Si l'événement peut se révéler stratégique pour les monuments marrakchis, ce n'est qu'une première version d'un événement qui devrait prendre plus d'ampleur au fur et à mesure des éditions. "Nous préparons un festival sur le patrimoine qui se tiendra l'année prochaine à Marrakech, les autorités nous soutiennent d'ailleurs pour cette initiative", indique la même source.

marrakech

Au programme, plusieurs chantiers de restauration menés par des bénévoles, mais aussi des expositions, conférences et séminaires autour de la question afin de promouvoir l'histoire de l'architecture marocaine, mais aussi de sensibiliser sur les techniques ancestrales de la construction, un patrimoine immatériel que l'on peine encore à préserver. "Nous nous intéresserons notamment à des lieux emblématiques de Marrakech, mais aussi d'Essaouira et de Safi", précise Abdelghani Tayyibi.

Pour lui, cette manifestation culturelle est avant tout une "réponse à une demande qui se fait de plus en plus persistante", prenant par exemple le cas de plusieurs médinas "qui se délabrent au fil du temps, malgré l'importance des fonds alloués pour leur préservation".

Galerie photoL’architecture du XXème siècle au Maroc en dix édifices Voyez les images

LIRE AUSSI:Sélection de projets d'architecture qui changeront le visage de nos villes