ALGÉRIE
08/04/2016 06h:33 CET

La labellisation de la figue de Beni-Maouche de Béjaïa sera validée en mai prochain

DR

La figue de Beni Maouche de Béjaïa sera bientôt labellisée. La direction de wilaya des services agricoles a indiqué que le label de ce fruit sera validé dès le mois de mai prochain par le comité national de labellisation des produits agricoles, rapporte ce jeudi 07 avril l'APS.

Cette opération va permettre de garantir la qualité et l'origine du produit. Elle intervient en guise d’aboutissement d’une démarche initiée en octobre 2014 dans le cadre d’un jumelage avec l’Union européenne et achevée par la mise en place d’un cahier de charges et de critères adapté à cette labellisation.

Les experts européens délégués à cette mission ont effectué dans ce but une dizaine de sorties dans les différents vergers, rencontré autant de fois les professionnels de la filière et organisé un voyage d’étude en Italie, a expliqué la direction de Béjaïa des services agricoles.

Plus de 300 figuiculteurs, 04 transformateurs 05 conditionneurs ont adhéré à cette démarche, étalée sur 11 communes de la wilaya de Bejaia et 10 communes de la wilaya de Sétif, toutes intégrées sous le même label de Beni-Maouche.

Le choix a été effectué sur la base des critères établis et de la ressemblance autant des conditions de production et des conduites culturales que des traditions qui entourent le fruit, a-t-on expliqué. La même source a indiqué que la liste reste ouverte aux circonscriptions désireuses de promouvoir leur produit, "pour peu qu’elles adhèrent au cahier des charges".

Cette "certification", revendiquée depuis des années par les agriculteurs de la wilaya est perçue comme une opportunité idoine pour orienter la production de la figue de façon massive sur le créneau international.

Dans le passé, Bejaia, exportait annuellement jusqu'à 20.000 tonnes de figues sèches. La région constitue le premier bassin figuicole national, avec une superficie occupée de 10.302 hectares et un verger de plus de 01 million d’arbres, produisant près de 300.000 quintaux de figues par an.

LIRE AUSSI: La figue de Barbarie, un fruit venu d'ailleurs devenu produit du terroir en Algérie

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.