ALGÉRIE
06/04/2016 07h:59 CET | Actualisé 06/04/2016 07h:59 CET

Décès du militant de la cause nationale et ancien ministre du Travail Mohamed Saïd Mazouzi

APS

Le militant de la cause nationale et ancien ministre du Travail, Mohamed Saïd Mazouzi, est décédé mardi à Alger l'âge de 92 ans, a-t-on appris auprès de ses proches.

Militant du Parti du peuple algérien (PPA), dès son jeune âge dans la région de la Kabylie maritime (Tigzirt),, le défunt avait fait partie du noyau ayant préparé l'insurrection du 8 mai 1945.

Fervent militant et très actif sur le terrain, il n'avait pas reçu avec son groupe le "contre ordre" du PPA pour arrêter les actions contre le colonisateur français.

Il est ainsi passé à l'action avec notamment son compagnon Amar Haddad, pour tenter d'éliminer le bachagha Ait Ali. Le révolutionnaire a fini par être arrêté en 1945 et condamné à perpétuité par le régime colonial français pour avoir osé remettre en cause sa politique et son autorité. Il sera ainsi emprisonné jusqu'à l'indépendance de l'Algérie en 1962.

A l'indépendance, Mohamed Saïd Mazouzi sera nommé wali de Tizi Ouzou, où il sera très respecté par les habitants pour son dévouement, ses qualités de travail et son engagement.

Il sera appelé par le défunt président Houari Boumediene pour lui confier le portefeuille du ministère du Travail en 1968. Mohamed Saïd Mazouzi occupera également le poste du ministre des Moudjahidine.

Le moudjahid et révolutionnaire a décidé de se retirer de la vie politique de manière définitive en 1988.

Il a écrit ses mémoires "j'ai vécu le pire et le meilleur", publiées en 2015, où il a retracé son parcours en tant que militant de la cause nationale et les responsabilités qu'il avait occupées après l'indépendance de l'Algérie.

L'enterrement de Mohamed Said Mazouzi aura lieu, dans l’intimité familiale, mercredi au cimetière Ben Aknoun.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.