MAROC
06/04/2016 06h:42 CET | Actualisé 06/04/2016 06h:44 CET

Au Maroc, le célèbre photographe Murad Osmann raconte l'envers de cette photo

ART - Les internautes les suivent depuis cinq ans. Le photographe russe Murad Osmann et son épouse, Nataly Zakharova, ont créé un véritable buzz autour de leurs photos prises pendant leur long périple à travers le monde.

De l'Inde à l'Italie, en passant par la France, les Etats-Unis, la Chine, le Brésil ou la Jordanie, le couple a traversé tous les continents. Leur aventure a même fait la une du célèbre magazine National Geographic.

Ils se sont d'ailleurs récemment rendus au Maroc pour les besoins du magazine, à la Kasbah Aït Benhaddou, où ils ont là aussi immortalisé leur passage sur cette photo partagée sur le compte Instagram de Murad Ossman:

Mais celle-ci aurait bien pu ne jamais voir le jour. Sur leur deuxième compte Instagram "Followmetraveller", ils ont publié une autre photo, racontant l'envers de la première:

We only had one day to do this shot for @natgeotravel . Racing through the Atlas Mountains to catch a sunset. I changed the outfit to a local costume and we were testing the angles when we were approached by two military men who prohibited us to shoot. We only needed 5 minutes, but they were impossible to persuade. That is why we had to wake up early in the morning and walk around this amazing town to get a location where no military men could see us :).............................................................................. У нас был всего день, для того, чтобы снять кадр #followmeto для National Geographic @natgeotravel . Мы долго ехали в горы Атлас, чтобы поймать закат в городе . Я переоделась в национальный костюм. И во время фото к нам подбежали военные и запретили фотографировать. Mы пытались им объяснить, что нам надо 5 минут, что солнце садится, что мы специально сюда ехали.. Все было напрасно. Но если одна дверь закрывается, то другая обязательно откроется. На следующий день, рано утром мы пересняли кадр в другом месте и получилось ещё лучше!!!

Une photo publiée par Murad and Nataly Osmann (@followmetraveller) le

"Nous avions seulement un jour pour faire ce plan pour National Geographic. Nous avons couru à travers les montagnes de l'Atlas pour attraper un coucher de soleil. J'ai changé la tenue (de ma femme) pour un costume traditionnel local, et alors que nous testions les angles, nous avons été approchés par deux militaires qui nous ont interdit de prendre la photo. Nous avions seulement besoin de 5 minutes, mais il était impossible de les persuader. Voilà pourquoi nous avons dû nous réveiller tôt le matin et marcher autour de cette ville étonnante pour trouver un endroit où aucun des militaires ne pouvaient nous voir", écrit le photographe.

Tout est bien qui finit bien. Dans cette troisième photo, Nataly Osmann explique qu'entre les prises, le couple a été invité par une Marocaine qui leur a offert un peu de thé, vendu un tapis, et raconté que le film "Gladiator" avait été tourné dans cette ville et que l'acteur Russell Crowe était assis comme eux à boire du thé avec elle!

We went to Morocco to shoot a story for National Geographic Traveler @natgeotravel . In between the shoots we were invited by a local woman, who poured us some tea, sold a carpet and told us that "Gladiator" movie was shot in that town and Russel Crow was sitting like us and drinking tea with her :) ........................................................................Мы специально поехали в Марокко, чтобы сделать кадр для обложки National Geographic America @natgeotravel . Mежду кадрами, нас пригласила к себе в дом местная жительница: напоила чаем, продала ковер и рассказала, что в их городке снимали фильм "Гладиатор " и Рассел Кроу сидел с ней, так же как и мы пил чай)

Une photo publiée par Nataly Osmann (@natalyosmann) le

Posant dans des décors sublimes aux quatre coins de la planète, la jeune femme apparaît toujours de dos, généralement vêtue à la manière des femmes du pays où elle se trouve, le bras tendu derrière elle accroché à la main de son mari, entraînant l'observateur dans leurs voyages.

Des photos romantiques aux couleurs saturées partagées sur Instagram où le photographe a près de 4 millions d'abonnés. Un hashtag a été lancé pour permettre aux internautes de suivre cette série de photos, #followmeto ("suis-moi à..."), que le photographe complète à chaque fois avec le nom du lieu où la photo a été prise.

LIRE AUSSI:

Galerie photoLes photos instagram des voyageurs marocains Voyez les images