MAROC
06/04/2016 10h:52 CET | Actualisé 06/04/2016 10h:54 CET

Les enseignants stagiaires marcheront de Meknès à Kenitra

PROTESTATION - Les enseignants stagiaires iront de Meknès à Kenitra à pied. Empêchés d'utiliser les transports en commun pour aller participer au sit-in de 48H qui se tiendra à Kénitra, les enseignants stagiaires n'ont pas pour autant baissé les bras, et ont entamé les 145 kilomètres séparant les deux villes à pied.

Selon des sources proches de la coordination locale de Rabat, les enseignants stagiaires sont fréquemment empêchés par les autorités de prendre trains, autocars, grands taxis et autres moyens de transport en commun pour participer aux marches et aux sit-in qui se tiennent dans d'autres villes.

S'ils ont, auparavant, développé des moyens de contournement qui leur permettaient d'échapper à la vigilance des policiers, ces derniers ont récemment renforcé leur contrôle sur les gares et les stations de grands taxis.

عاجل ....الاساتذة المتدربين بمكناس يسافرون الى القنيطرة مشيا على الاقدام بسبب منعنهم من سفر وتطويق رهيب لوسائل المواصلاتبارطاجي ..

Posté par ‎كل ما يخص الطالب‎ sur mercredi 6 avril 2016

Emploi direct pour deux promotions seulement

Alors que les enseignants stagiaires demandent l'annulation des deux décrets déposés début octobre par le ministère de l'Education, décrets qui suspendent l'emploi direct des enseignants stagiaires dans l'enseignement public après leur passage au CRMEF, et qui réduisent de moitié leur bourse (de 2.450 dirhams à 1.200 dirhams), le gouvernement a, lui, proposé l'emploi direct des 10.000 enseignants stagiaires qui manifestent, 5.000 en 2016, et les 5.000 restants en janvier 2017. Une offre rejetée par les enseignants stagiaires qui ont demandé à ce qu'ils soient tous employés en 2016.

LIRE AUSSI:

Galerie photoLes enseignants stagiaires manifestent à Rabat (24 janvier 2015) Voyez les images