MAROC
06/04/2016 13h:28 CET | Actualisé 06/04/2016 13h:28 CET

Alioune Gueye: "L'entrepreneur est au centre de la transformation du continent"

Alioune Gueye: "L'entrepreneur est au centre de la transformation du continent"
Pi Art
Alioune Gueye: "L'entrepreneur est au centre de la transformation du continent"

INTERVIEW - L'émergence du continent africain passera-t-elle par l'entrepreneuriat? Quel rôle le Maroc, qui est souvent cité comme hub africain, peut-il jouer dans cette dynamique? A la veille du démarrage de la 4e édition de Hub Africa, plateforme des investisseurs et des entrepreneurs en Afrique, les 7 et 8 avril à Casablanca, éléments de réponse avec son commissaire général et président de NGE Impact, Alioune Gueye.

Huffpost Maroc: Le thème de cette édition est "l’entrepreneuriat comme accélérateur de l’émergence du continent". Pourquoi pensez-vous que le développement du continent doit passer avant tout par l'entrepreneuriat?

Alioune Gueye: Le continent doit chaque année créer 29 millions d’emplois pour ces jeunes. Qui va créer ces emplois? Cela ne relève pas de la responsabilité des gouvernements. Ce sont les entreprises qui créent les emplois et les entrepreneurs qui créent les entreprises. L’entrepreneur est donc au centre de la transformation du continent.

Cette édition intègre en théorie la dynamique et les enjeux de la COP22. Véritable dynamique ou simple effet de mode?

Véritable dynamique. D’ailleurs, pour joindre le geste à la parole , l’ensemble des sièges et des poubelles qui seront utilisées pendant les deux jours sont en carton bio dégradables.

Pourquoi le choix du Sénégal en tant que pays à l’honneur lors de cette édition?

Le Sénégal est un pays dans lequel la dynamique entrepreneuriale force le respect. En outre, le pays s’est doté d’un plan émergence, le PSE, visant à faire du Sénégal un pays développé à l’horizon 2025. Sans compter que la stabilité politique légendaire du Sénégal en fait un exemple pour le reste du continent. L’amitié millénaire maroco-sénégalaise a fait le reste.

En 2015, le Maroc a été pour la première fois dans l'histoire de l'Afrique francophone le premier investisseur étranger en Côte d'Ivoire. Pour paraphraser Zakaria Fahim, président de Hub Africa, peut-on transformer ce coup d'essai en coup de maître?

C’est un signal fort qui incarne une vitalité du partenariat sud-sud. Le symbole est là: les situations de rente héritées de l’histoire ne sont plus de mise. De nouveaux acteurs régionaux émergent et affirment leurs ambitions continentales.

Sachant que Casablanca Finance City est devenue récemment la première place financière du continent, peut-on aujourd'hui dire que le Maroc est devenu un véritable hub du continent?

Le Maroc par sa position géostratégique était déjà un hub historique, culturel, spirituel, politique, économique. La performance de Casablanca Finance City ne fait que renforcer cette longue tradition.

LIRE AUSSI:

Galerie photoCes Marocains à la conquête de l'Afrique Voyez les images