TUNISIE
05/04/2016 11h:45 CET

Baromètre politique: La popularité de Mohsen Marzouk et Safi Saïd en hausse, selon un sondage

Collage

Le cabinet de sondage Emrhod Consulting a publié, en partenariat avec la radio Mosaïque Fm, le groupe de presse Assabah et les chaînes de télévision Al Watanya, son "baromètre politique" d’avril 2016. Huit questions ont été posées à un échantillon de 1014 personnes habitant dans 24 gouvernorats et âgées de 18 ans et plus, entre le 31 mars et le 03 avril.

La satisfaction des Tunisiens par rapport au rendement du président de la République, du chef du gouvernement et du président de l’Assemblée des Représentants du Peuple a connu en avril une amélioration par rapport au mois de février. Béji Caïd Essebsi passe ainsi de 39,8 à 51,3%, Habib Essid de 42,3 à 51,7% et Mohamed Ennaceur de 25,5% à 33,7. Soit une progression de 10% environ pour les trois présidents, un rebond qui serait lié aux événements de Ben Guerdane et à l’appréciation de la manière dont le pouvoir en place a géré l’attaque terroriste qui avait visé cette ville du sud-est tunisien.


beji caid essebsi

habib essid

capture écran


A la question "Pour quel homme politique voteriez-vous si les élections avaient lieu demain ?", 12,5% des personnes sondées ont répondu spontanément Béji Caïd Essebsi, 11,4% ont répondu Mohsen Marzouk et 10% Safi Saïd. Mohsen Marzouk qui lance un nouveau projet politique après avoir quitté Nida Tounes est évoqué, depuis hier, dans le cadre de l’affaire Panama Papers (pour intention de souscription). Safi Saïd n’avait eu que 0,8% des voix, lors de l’élection présidentielle de 2014 et a été très présent médiatiquement, lors des dernières semaines.


emrhod


Quant à la menace terroriste, les Tunisiens estiment à 45% que la menace est élevée. Le pic de la perception de la dangerosité de la menace terroriste était de 76,8%, en novembre 2015, soit juste après l’attaque de Mohamed V, lors de laquelle un bus de la Garde présidentielle avait été visé. L’indice en question est, à ce titre, très lié aux événements terroristes qu’a connus le pays.

Ils sont, par ailleurs 49,40% à estimer que la situation économique est en train de s’améliorer. Le taux d’optimistes dépasse, en cela, celui qui voient que la situation économique est en train de se dégrader. Courbe ascendante, toutefois, pour cette dernière catégorie (+40,50) et descendante pour celle des plus optimistes (-8,4), depuis début 2016. Plus d’avis positifs, en somme, mais de mois en moins…

Par rapport à l’avenir du pays, d’une manière plus générale, 70,8% des sondés sont optimistes contre 20,6% qui ne le sont pas. Le dernier pic significatif enregistré, dans ce cadre, avait été constaté en début janvier 2015 (moins de pessimistes avec 9,4% et plus d’optimistes avec 86,7%).

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.