MAROC
14/02/2016 12h:26 CET | Actualisé 23/10/2016 11h:45 CET

La revue Souffles a fêté son 50ème anniversaire

Souffles a fêté son 50eme anniversaire
DR
Souffles a fêté son 50eme anniversaire

CULTURE - C’est une revue qui incarne l’âge d’or de la culture marocaine, la résistance par le verbe et la lutte pour le changement. La 22e édition du Salon international de l'édition et du livre (SIEL) a été marquée, vendredi à Casablanca, par la commémoration du 50e anniversaire de la création de la revue Souffles/Anfas, ainsi que par le lancement de la Fondation Laâbi pour la culture.

Née en 1966 à l'initiative des trois intellectuels de gauche, Mohammed Khaïr-Eddine, Mostafa Nissabouri et Abdellatif Laâbi, la revue Souffles a constitué une étape importante dans le l'essor culturel du pays durant la fin des années soixante et début des années soixante-dix.

"En mars 2016, cinquante ans se seront écoulés depuis la création de Souffles qui, en six ans d’existence (mars 1966-janvier 1972), a joué un rôle déterminant dans le débat d’idées, le renouvellement des pratiques littéraires et artistiques, permettant ainsi de faire accéder la culture marocaine à la modernité et à l’ouverture sur l’universel", lit-on dans un communiqué de la Fondation Laâbi pour la culture.

Tourner la page

La commémoration du 50e anniversaire de Souffles a été marquée par la participation du poète et écrivain Abdellatif Laâbi, du peintre Mohammed Melehi, et des écrivains Tahar Ben Jelloun et Mostafa Nissabouri.

Selon les témoignages de ces auteurs, cet événement marque une étape de réconciliation avec la mémoire collective qui était, jusqu'ici, laissée à l'abandon, et un moment de reconnaissance du militantisme culturel des grandes figures culturelles qui avaient la forte conviction que la sauvegarde de la mémoire constitue la base de toute révolution culturelle, et un point de départ vers l'élaboration d'une culture marocaine portant les valeurs de la pensée moderniste et libérale.

Au menu de cette manifestation culturelle, qui se poursuivra jusqu'au mois de mai prochain, figure la réédition de l'intégralité des numéros de la revue tels qu'ils ont été livrés au public en leur temps (22 numéros en français, 8 en arabe), la tenue les 8 et 9 avril prochain d'un colloque international autour de son expérience et dont les actes seront publiés ultérieurement, ainsi que l'organisation d'une exposition (avril et mai prochain), réunissant des toiles de tous les peintres qui ont participé à cette aventure, et mettant en valeur la grande originalité de la conception graphique de la revue.

L'organisation d'une rencontre de tous les acteurs de l'aventure et la pose d'une plaque commémorative sur l'enceinte du 4, avenue Pasteur, à Rabat, qui fut le siège de la revue de 1966 à 1972, sont également au programme.

La Fondation Laâbi pour la culture a pour objet de prendre part à la défense de la liberté de pensée et de création, de plaider en faveur du droit à l'éducation et à la culture pour tous, ainsi que de promouvoir le débat d'idées, le dialogue des cultures et des civilisations. Elle plaide également en faveur de la préservation de la mémoire culturelle marocaine du passé comme du présent.

LIRE AUSSI:

Galerie photo Ouverture du salon du livre de Casablanca Voyez les images