MAROC
05/04/2016 06h:01 CET | Actualisé 05/04/2016 06h:03 CET

Le vrai champion de l'évasion fiscale des Panama Papers, ce n'est pas le Panama

Les Îles vierges britanniques sont de loin le paradis fiscal le plus populaire des Panama Papers.
Google Maps/HuffPost
Les Îles vierges britanniques sont de loin le paradis fiscal le plus populaire des Panama Papers.

FRAUDE FISCALE - Le Panama est au centre de toutes les attentions en ce début de semaine avec la révélation des "Panama Papers", ces quelque 11,5 millions de documents secrets auxquels Le Monde et le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ) de Washington ont eu accès et qui illustrent les dessous de la finance offshore internationale.

Au cœur du scandale, le cabinet d'avocats panaméen Mossack Fonseca, des archives duquel sont issus ces listings. Spécialisé dans l'évasion fiscale, il semble selon ces documents avoir mis en place des procédés pour brouiller les pistes, dont le recours à divers paradis fiscaux, dont le Panama, son lieu de résidence. Mais quand on y regarde de plus près plus de la moitié des entreprises citées dans les document sont domiciliée... dans les îles Vierges britanniques:

Dans le top 3 aussi, les Bahamas avaient la cote dans les années 90 mais sont en perte de vitesse et en passe d'être dépassées par les Seychelles et les Samoa:

Même si des nations de l'Océan pacifique sont de plus en plus présentes sur ce marché, ce top 3 des pays les plus cités dans les Panama Papers dessine donc une carte de l'évasion fiscale centrée sur les Caraïbes où le Panama est finalement secondaire, même si la localisation de Mossack Fonseca fait qu'il est surreprésenté par rapport à son poids véritable dans les divers classements:

LIRE AUSSI: