MAROC
05/04/2016 12h:14 CET | Actualisé 05/04/2016 12h:14 CET

Mehdi Qotbi recevra la légion d'honneur au grade de commandeur des mains de François Hollande

Mehdi Qotbi, le président de la Fondation nationale des musées, le 8 octobre 2014
Fadel Senna/AFP
Mehdi Qotbi, le président de la Fondation nationale des musées, le 8 octobre 2014

CULTURE - Mehdi Qotbi enchaîne les distinctions en France. Alors qu'il a obtenu le titre de chevalier de la légion d'honneur en 2000, l'artiste et président de la Fondation nationale des musées a été promu au grade d'officier huit ans plus tard. Sa promotion en tant que commandeur, annoncée dans le journal officiel français en avril 2015, sera officialisée au palais de l'Elysée ce lundi 11 avril à 18 heures, cérémonie durant laquelle l'artiste peintre recevra sa distinction des mains du président français François Hollande.

"C'est la plus haute distinction, je ne pense pas qu'un Marocain ait déjà obtenu un grade de commandeur", confie Mehdi Qotbi au HuffPost Maroc. En réalité, au dessus de la distinction de commandeur décernée par la légion d'honneur existent deux autres titres: grand officier et grand-croix, mais seuls Mohammed VI et Mohammed V ont pu recevoir cette dernière. Donc le président de la Fondation des musées est, à ce jour, le Marocain non affilié à la famille royale le plus décoré par la légion d'honneur française.

"C'est un hommage à la culture et au développement du Maroc", estime l'artiste autodidacte à la tête de la Fondation nationale des musées depuis sa création en 2011. Pour lui, cette distinction honore également le lien entre le Maroc et la France. "C'est surtout une reconnaissance du choix du Maroc de mettre la culture en priorité, dans le contexte particulier que nous vivons", poursuit-il.

Mehdi Qotbi n'en oublie pas pour autant son équipe. "Si je reçois cette légion d'honneur, c'est aussi grâce à tout le travail accompli par la Fondation qui a travaillé sur des expositions qui ont eu un écho remarquable à Paris."

Galerie photo10 musées marocains à visiter absolument Voyez les images

LIRE AUSSI:Après César, le MMVI rendra hommage à Faouzi Laatiris et à Alberto Giacometti