MAROC
05/04/2016 08h:26 CET | Actualisé 05/04/2016 08h:26 CET

La revue Souffles fête les cinquante ans de la parution du premier numéro

Abdellatif Laâbi à Paris, en 1986
Laabi.net
Abdellatif Laâbi à Paris, en 1986

PRESSE - En 1966 était publié le premier numéro de Souffles. Née à l'initiative de trois intellectuels marocains de gauche, Mohamed Khaïr Eddine, Mostapha Nissabouri et Abdellatif Laâbi, Souffles incarnait une presse libre, militante, adoptant les principes d'une pensée libérale et moderniste, dans un contexte marqué par une surveillance systématique des voix dissidentes.

Cinquante ans plus tard, Souffles/Anfass célèbre son cinquantenaire. L'occasion de revenir sur l'impact de cette revue trimestrielle, disparue cinq ans après sa création. "Nous avons travaillé sur cet anniversaire pendant plus d'un an et demi", confie au HuffPost Maroc l'écrivain Abdellatif Laâbi.

Un travail de longue haleine qui s'explique par l'ampleur de l'événement. Entre le 7 et le 9 avril, plusieurs événements organisés dans la capitale reviendront sur ce support emblématique de la presse marocaine. Le vernissage de l'exposition "Les peintres de Souffles", aura lieu le jeudi 7 avril à la Bibliothèque nationale du royaume du Maroc (BNRM).

Ce sera également l'occasion de rendre hommage au peintre algérien Mohamed Khadda, considéré comme l'un des fondateurs de la peinture contemporaine algérienne. L'exposition, qui sera décrochée le 30 avril, sera déplacée par la suite à la galerie nationale Bab Rouah où les visiteurs pourront se permettre une session de rattrapage entre le 17 et le 31 mai.

Le colloque "Retours de Souffles" s'étalera sur les journées du 8 et 9 avril. "Ce sera également l'occasion de présenter la réédition de l'intégralité des numéros parus", nous explique l'écrivain, dont la fondation Laâbi pour la culture co-organise l'événement. En effet, les 22 numéros parus en français et les huit parus en arabe sont attendus bientôt en librairie.

Vendredi au soir, le récital "Une saison ardente" marquera la fin de la première journée du colloque. Pour l'occasion, Abdellatif Laâbi a choisi des textes "réunissant les voix d'un grand nombre d'acteurs et de compagnons de route de la revue".

Afin de clôturer cet événement commémoratif, samedi 9 avril aura lieu une lecture du poète Adonis, ainsi qu'un concert sobrement intitulé "Makan", auquel participera Driss El Maloumi, Saïd El Maloumi et Lahoucine Baqir. L'ensemble des événements auront lieu à la BNRM et seront en entrée libre, dans la limite des places disponibles au sein de l'amphithéâtre.

Galerie photoLes 7 livres marocains à lire à tout prix  Voyez les images

LIRE AUSSI:"La Moitié du Ciel" de Abdelkader Lagtaâ sur Abdellatif Laâbi: Zoom sur un passé marocain