MAROC
05/04/2016 11h:19 CET | Actualisé 05/04/2016 14h:15 CET

Barrières, badges pour les porteurs de bagages... Sécurité renforcée dans les aéroports marocains

Non, les porteurs de bagages à l'aéroport de Casablanca n'ont pas été licenciés mais...
Non, les porteurs de bagages à l'aéroport de Casablanca n'ont pas été licenciés mais...

SÉCURITÉ - Suite aux attentats de Bruxelles survenus le 22 mars, les aéroports marocains serrent la vis en matière de sécurité. L'accès aux halls des départs et arrivées est désormais interdit aux personnes non munies d'un billet d'avion.

Les personnes souhaitant accompagner ou venir chercher des voyageurs ne peuvent donc plus pénétrer dans l'enceinte du terminal. Des barrières de sécurité ont d'ailleurs été placées à quelques mètres de l'entrée des aéroports, et un contrôle des passeports des voyageurs a lieu dès le passage de ces barrières.

"Ces mesures ont été prises pour des questions de sécurité, en conformité avec les exigences internationales", indique au HuffPost Maroc une source travaillant à l'Office national des aéroports (ONDA).

Par ailleurs, et contrairement aux rumeurs faisant état d'un licenciement des porteurs de bagages de l'aéroport de Casablanca pour des mesures de sécurité, l'ONDA a conclu, lundi 4 avril, un accord avec eux pour qu'ils puissent continuer à entrer dans l'aéroport, munis d'un badge qu'ils devront laisser chaque soir à l'aéroport, nous confie notre source.

Le double-attentat de Bruxelles, qui a frappé l'aéroport de Zaventem et une station de métro de la capitale belge, a fait 32 morts et des centaines de blessés. L'aéroport a rouvert partiellement ses portes dimanche 2 avril, mais des mesures de sécurité similaires à celles appliquées au Maroc ont été prises.

Concernant la reprise des vols, Royal Air Maroc vient d'annoncer que ces derniers, au départ et à destination de Bruxelles, seront de nouveau effectifs à compter du mercredi 6 avril.

LIRE AUSSI:

Galerie photoLes aéroports du Maroc Voyez les images