MAROC
04/04/2016 13h:21 CET | Actualisé 04/04/2016 13h:21 CET

Pour Abdelhak Khiame, Daech pourrait perpétrer des attentats à l'arme chimique en Europe

Pour Abdelhak Khiame, Daech pourrait perpétrer des attentats à l'arme chimique en Europe
Pour Abdelhak Khiame, Daech pourrait perpétrer des attentats à l'arme chimique en Europe

TERRORISME - Paris, Bruxelles... L'Europe été touchée ces derniers mois par deux fois en son sein par des terroristes liés à Daech qui ont laissé derrière plusieurs dizaines de morts. Et tous les pays européens redoutent de subir un nouvel attentat sur leur territoire. Aujourd'hui, c'est Abdelhak Khiame, directeur de Bureau central d'investigations judiciaires, qui met en garde le vieux continent dans les colonnes du quotidien anglais The Sun contre un type d'attaque jusqu'ici inédit: des attentats à l'arme chimique.

En février dernier, le Maroc avait démantelé une cellule terroriste qui prévoyait d'utiliser ce procédé ainsi qu'un attentat suicide sur le territoire du royaume: "Il est très possible que Daech utilise cette méthode pour cibler la Grande-Bretagne et d'autres pays européens. Daech a des brigades d'enfants et nous savons qu'ils sont entraînés pour prendre part à des attaques terroristes en Europe" prévient Abdelhak Khiame.

"En ce qui concerne les armes chimiques, nous avons vu à quel point elles sont faciles à préparer. Les substances utilisées pour le projet que nous avons démantelé en février sont disponibles dans des magasins dans tout le continent".

Abdelhak Khiame revient ensuite sur les attentats de Paris et de Bruxelles: "La Belgique est en train de devenir le Daech de l'Europe. On ne voit pas de Belges voulant se rendre en Syrie. Ils sont heureux d'attaquer leur propre pays".

LIRE AUSSI:Deux présumés terroristes arrêtés à Casablanca et Had Soualem, en lien avec la cellule démantelée le 24 mars

Galerie photoQu'est-ce que l'Etat islamique? Voyez les images