ALGÉRIE
03/04/2016 12h:14 CET | Actualisé 03/04/2016 13h:57 CET

Sunday Times: plus de 150 sportifs, dont des footballeurs à Chelsea, Arsenal et Leicester City, soupçonnés de dopage

The doctor who claimed he prescribed performance enhancing dru...

More exclusive #dopingscandal revelations... Read the full story only in The Sunday Times.

Posté par The Times and The Sunday Times sur samedi 2 avril 2016

Le monde du football serait-il sur le point d'être secoué par une nouvelle affaire de dopage ? L'hebdomadaire britannique The Sunday Times a publié ce dimanche 03 avril un rapport, dans lequel il affirme que 150 sportifs de haut niveau de différentes nationalités se sont faits prescrire des produits dopants interdits par un médecin anglais installé à Londres.

Des footballeurs évoluant à Chelsea, Arsenal, Manchester United mais également Leicester City, où jouent Riyad Mahrez et James Vardy, sont aussi concernés.

Le médecin britannique de 38 ans Mark Bonar a révélé, filmé à son insu, avoir eu un réseau de "clients secrets" parmi lesquels figuraient des joueurs des clubs anglais susnommés.

Il a assuré que 150 sportifs britanniques et étrangers se sont vus fournir par ses services des stéroïdes et des hormones de croissances ces 6 dernières années.

Mark Bonar aurait aussi prescrit des produits interdits améliorant les performances à des cyclistes, des joueurs de tennis, un boxeur et des champions d'arts martiaux. "L'amélioration des performances sportives" de ses clients "a été phénoménale", a-t-il ainsi affirmé.

"Je ne fais pas vraiment de publicité... Je n'ai pas envie que les médias se penchent là-dessus et me tombent dessus", a ensuite prévenu Bonar.

Dans la vidéo publiée par The Sunday Times, aucun nom n'a été dévoilé. Ce média dominical précise également qu'il n'a aucune preuve de la véracité des dires de Mark Bonar, au-delà de ce seul témoignage en caméra cachée.

Dans la discussion filmée, celui-ci indique l'existence d'un autre médecin ayant les mêmes pratiques de prescription que lui.

Les clubs réagissent

Des informations qui ont rapidement suscité le courroux des clubs anglais. Arsenal, Chelsea et Leicester ont déjà réagi, rejetant les accusations de dopage concernant éventuellement leurs joueurs.

A commencer par le leader du championnat anglais, "Leicester City", qui a affirmé suivre " des protocoles antidopage solides et complets pour garantir son entière conformité et celle de ses joueurs à l'ensemble des règles antidopage". Le club s'est dit également "très déçu que le Sunday Times ait publié des allégations non fondées concernant des joueurs de plusieurs clubs, dont Leicester, quand, de son propre aveu, il n'a pas de preuves suffisantes pour appuyer ces déclarations".

De son côté, Chelsea a jugé les informations du Sunday Times "fausses et entièrement infondées". "Chelsea n'a jamais fait appel au Dr Bonar et n'a ni connaissance ni trace écrite indiquant qu'un de ses joueurs a été traité par lui". Par ailleurs, "les joueurs de Chelsea sont régulièrement et rigoureusement testés par les autorités compétentes", insiste l'équipe londonienne.

L'autre club londonien, Arsenal a exprimé la déception après "la publication de ces fausses accusations, qui sont sans fondement".

"Nous suivons strictement l'ensemble des directives de l'Agence mondiale antidopage et les joueurs de notre équipe première subissent approximativement cinquante contrôles antidopage aléatoires chaque saison (...) Aucun de nos joueurs n'a jamais été contrôlé positif", ont-ils indiqué.

Le ministre britannique des Sports John Whittingdale se déclare "choqué et très préoccupé". Il a de ce fait ordonné l’ouverture immédiate d’une nouvelle enquête.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.