ALGÉRIE
03/04/2016 07h:57 CET | Actualisé 03/04/2016 12h:40 CET

Christian Gourcuff résilie "officiellement" son contrat, Belmadi pour le remplacer ?

FC Lorient's coach Christian Gourcuff looks on before their French Ligue 1 soccer match against Olympique Marseille at the Moustoir stadium in Lorient September 28, 2013. REUTERS/Stephane Mahe (FRANCE  - Tags: SPORT SOCCER)
Stephane Mahe / Reuters
FC Lorient's coach Christian Gourcuff looks on before their French Ligue 1 soccer match against Olympique Marseille at the Moustoir stadium in Lorient September 28, 2013. REUTERS/Stephane Mahe (FRANCE - Tags: SPORT SOCCER)

Le sélectionneur de l'équipe algérienne Christian Gourcuff a officiellement résilié son contrat avec la Fédération Algérienne de Football (FAF) après un accord à l'amiable entre les deux parties, a indiqué ce samedi 03 avril la FAF sur son site Internet.

Le technicien français quitte la barre technique des Verts suite à une réunion avec le président de la FAF, Mohamed Raouraoua, "qui ne s'est pas opposé au départ" de l'entraîneur breton.

Le prochain sélectionneur, qui succédera ainsi à Gourcuff, sera connu au mois d'octobre prochain. Entre temps, l’intérim sera assuré par M. Neghiz Nabil, entraîneur national adjoint.

Des rumeurs faisaient déjà état la semaine dernière de la démission du coach français, qui avait démenti ces informations dans une déclaration faîte au site d'informations le Télégramme. Christian Gourcuff avait toutefois réitéré son souhait de partir.

Il a expliqué que la politique de la FAF et ses "mauvaises relations avec la presse algérienne" étaient, entre autres, les principales causes de son souhait de démissionner.

"Maintenant quel serait l'intérêt d'une fédération de garder un sélectionneur qui souhaite s'en aller ?", s'est-il interrogé, affirmant qu'il désirait trouver un accord de séparation à l'amiable.

Belmadi pour le remplacer ?

Selon le quotidien arabophone El Khabar, l'ancien footballeur Djamel Belmadi serait le prochain sélectionneur des Verts, actuellement coach du club qatari Lekhwiya.

Mohamed Raouraoua aurait "cédé aux pressions de certains lobbyistes médiatiques", à en croire ce quotidien.

Ce choix serait motivé par l'incapacité de la Fédération à recourir aux grandes personnalités européennes, ou sud-américaines, et satisfaire leurs exigences salariales.

La FAF serait aussi soucieuse de garantir une communication minimale entre les joueurs et le prochain sélectionneur, qui devrait alors être francophone.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.