MAROC
03/04/2016 07h:10 CET | Actualisé 03/04/2016 11h:20 CET

Migration: Dubaï parmi les villes qui ont accueilli le plus de millionnaires (notamment marocains) en 2015

Quelles villes ont accueilli le plus de millionnaires en 2015?
Mlenny Photography
Quelles villes ont accueilli le plus de millionnaires en 2015?

RICHESSE - Alors que des milliers de migrants fuient chaque jour leur pays, notamment vers l'Europe, dans l'espoir d'une vie meilleure, d'autres partent s'installer à l'étranger avec des millions en poche.

Dans son troisième rapport annuel sur la migration des millionnaires, le cabinet sud-africain New World Wealth a établi un classement des villes et pays qui ont accueilli le plus grand nombre de grosses fortunes en 2015.

Pour rappel, est considérée comme millionnaire une personne qui possède plus d'un million de dollars d'actifs nets, hors résidence principale.

L'Australie fait figure de première terre d'accueil pour les plus riches. Avec l'arrivée estimée de 4.000 millionnaires en 2015, Sydney arrive en tête des villes choisies par les expatriés fortunés. Elle compte aujourd'hui 95.400 millionnaires, soit une hausse de 4% sur un an. Melbourne suit avec l'arrivée de 3.000 millionnaires en 2015.

Dubaï plébiscitée par les millionnaires nord-africains

Viennent ensuite Tel Aviv en Israël, Dubaï aux Emirats arabes unis, San Francisco aux Etats-Unis et Vancouver au Canada, qui ont chacune accueilli 2.000 millionnaires en 2015. Seattle aux Etats-Unis et Perth en Australie ferment la marche avec 1.000 millionnaires chacune.

Si les villes australiennes ont surtout bénéficié d'un afflux de millionnaires en provenance de Chine, d'Europe, des Etats-Unis et d'Afrique du Sud, Tel Aviv a pour sa part enregistré d'importantes arrivées de riches européens. Aux Etats-Unis et au Canada, les millionnaires proviennent plutôt de Chine et d'Asie du sud est.

Dubaï, quant à elle, est plébiscitée par les millionnaires originaires d'Afrique du Nord, notamment les Egyptiens, Algériens et Marocains, et de Turquie. La ville compte 42.000 millionnaires, et a connu une hausse de 5% des arrivées de grosses fortunes en 2015.

A contrario, les villes qui ont perdu le plus de millionnaires en 2015 sont Paris (7.000), Rome (5.000), Chicago (3.000) et Athènes (2.000). La montée des tensions religieuses ou raciales, le manque d'opportunités, la crise économique, la hausse des taux de criminalité ou la crise migratoire sont autant de raisons qui poussent les millionnaires à quitter ces villes, note le rapport.

Quelles conséquences?

L'expatriation des millionnaires n'est pas sans conséquences. "Quand les millionnaires quittent un pays, ils prennent de grandes quantités d'argent avec eux, ce qui a un impact négatif sur la monnaie locale et les marchés boursier et immobilier locaux", indique le rapport.

Les répercussions se font également sentir en terme d'emplois perdus. "Les millionnaires emploient un grand nombre de personnes. Environ 30% à 40% des millionnaires sont propriétaires d'entreprise", rappelle New World Wealth.

Autres "dommages collatéraux", la perte de recettes fiscales (les millionnaires dépensent beaucoup d'argent sur les biens et services locaux et paient une grande quantité d'impôt sur le revenu), ou encore la fuite des cerveaux (les millionnaires sont généralement hautement qualifiés et instruits, et souvent entrepreneurs).

LIRE AUSSI: