MAROC
02/04/2016 10h:21 CET | Actualisé 03/03/2017 07h:13 CET

Le Maroc, première destination touristique de l'Afrique en 2015

Le Maroc, première destination touristique de l'Afrique en 2015
Wikimedia Commons
Le Maroc, première destination touristique de l'Afrique en 2015

TOURISME - Le Maroc a été le pays le plus visité dans le continent africain en 2015, devant l'Afrique du Sud et l'Egypte, a affirmé samedi 2 avril le directeur général de l'Office national marocain du tourisme (ONMT), Abderrafie Zouiten.

Si la progression du nombre d'entrées a ralenti, passant de +7% en 2013 à +2% en 2014, les attentats terroristes en Tunisie et en France survenus en 2015 ont eu une faible répercussion sur la fréquentation touristique au Maroc, estime M. Zouiten. Celle-ci n'a baissé "que de 1% en 2015", a-t-il expliqué.

Progression sur d'autres marchés

"Il n'y a pas de désaffection des touristes, notamment français, à l'égard du Maroc", a-t-il fait valoir, relevant que la diminution de 5% de la clientèle française, due à l'impact des attentats meurtriers perpétrés l'année dernière en France, a été compensée par la progression sur d'autres marchés, dont les marchés allemand, britannique et américain.

Le Maroc demeure la première destination non-européenne des Français, des Espagnols et des Portugais, a rappelé le directeur général de l'ONMT.

Des chiffres à relativiser

M. Zouiten a également appelé à relativiser les chiffres des associations de tour-operating, qui font état d'une importante baisse des fréquentations pour le marché marocain comme pour d'autres pays de la région. Ces chiffres ne concernent que l'activité des tour-opérateurs, alors que de plus en plus de touristes ne passent plus par ce canal et réservent directement leurs voyages et leur hébergement, a-t-il fait valoir.

En décembre dernier, le Syndicat français des entreprises du tour-operating (SETO) faisait ainsi état d'une baisse de 30% du nombre de clients à destination du Maroc, entre le 1er novembre 2014 et le 31 octobre 2015, et de 39,4% vers l'Afrique du Nord. Concernant les ventes de vols secs (sans aucune autre prestation comme l'hébergement ou la location d'un véhicule), celles-ci ont connu une baisse de 9% pour le Maroc.

M. Zouiten, qui a souligné que le royaume est "l'un des rares pays considérés comme sûrs pour les visiteurs par le Quai d'Orsay et pour le Foreign Office britannique et les autorités américaines", a estimé que l'organisation de la COP22 à Marrakech était un "signal très fort" pour rassurer les touristes "quant à la sécurité et la stabilité de la destination Maroc".

LIRE AUSSI:

Galerie photo12 mois, 12 destinations au Maroc Voyez les images