MAROC
01/04/2016 04h:17 CET | Actualisé 01/04/2016 04h:19 CET

La justice belge autorise la remise à la France de Salah Abdeslam

capture BFMTV

ATTENTATS DU 13 NOVEMBRE - La justice belge autorise la remise à la France de Salah Abdeslam, seul survivant des commandos qui ont perpétré les attentats du 13 novembre à Paris, a fait savoir en fin d'après-midi parquet fédéral belge.

"Le transfèrement est autorisé", a écrit le parquet, rappelant qu'Abdeslam lui-même -un Français de Belgique qui avait été arrêté le 18 mars à Bruxelles- souhaitait être transféré en France. "Les autorités belges et françaises décideront après concertation des modalités de cette remise", est-il précisé. Selon le ministère français de la justice, il sera remis sous dix jours.

Plus tôt dans la journée, l'un des avocats de Salah Abdeslam, Cédric Moisse, faisait savoir que son client "a donné son consentement au procureur fédéral", à l'issue de l'audience à huis clos devant la cour d'appel de Bruxelles.

"Consentement explicite"

La demande de remise aux autorités françaises a été examinée jeudi par la chambre du conseil de la cour d'appel de Bruxelles, une juridiction d'instruction siégeant à huis clos. Mais Abdeslam n'ayant pas été extrait de la prison de Bruges (nord-ouest), où il est incarcéré, un magistrat du parquet fédéral s'est rendu sur place dans la journée pour l'entendre.

"Vu le consentement explicite de Salah Abdeslam d'être remis aux autorités françaises, il devait encore être entendu par un magistrat fédéral conformément à la loi", a expliqué le parquet. "L'audience de la chambre du conseil est devenue sans objet, la remise de l'intéressé étant acceptée", a-t-on ajouté de même source.

LIRE AUSSI:

Galerie photoCes grands criminels marocains qui ont défrayé la chronique Voyez les images