MAROC
01/04/2016 06h:01 CET | Actualisé 01/04/2016 07h:46 CET

La France condamne "vigoureusement" l'acte perpétré sur la résidence de l'ambassadeur du Maroc à Paris

La France condamne "vigoureusement" l'acte perpétré sur la résidence de l'ambassadeur du Maroc à Paris.
DR
La France condamne "vigoureusement" l'acte perpétré sur la résidence de l'ambassadeur du Maroc à Paris.

CONDAMNATION – La France a condamné "vigoureusement l'acte honteux" ayant consisté à accrocher deux têtes de porc sur la grille de la résidence de l'ambassadeur du Maroc à Paris, jeudi 31 mars.

"Les autorités françaises condamnent vigoureusement l'acte honteux perpétré jeudi à l'encontre de la résidence de l'ambassadeur du Maroc en France", indique dans un communiqué l'ambassade de France à Rabat.

"Elles (les autorités, ndlr) ont immédiatement exprimé cette condamnation à l'ambassadeur du Maroc en France et lui ont assuré que tout serait mis en œuvre pour établir rapidement les faits, en poursuivant les coupables et en prenant les mesures nécessaires pour prévenir ce type d'attaques inadmissibles", ajoute encore l’ambassade.

Pour rappel, deux têtes de cochons "ont été découvertes par le personnel de sécurité, jeudi, à 09H00 (07H00 GMT). L'ambassadeur était présent", a indiqué une source policière à l'AFP. Une plainte contre X a été déposée par l'ambassade et les têtes ont été retirées.

La montée de l’islamophobie dans l’Hexagone

"C’est la première fois qu’un tel acte est commis contre la résidence de l’ambassadeur du Maroc, mais, durant les dernières semaines, des têtes de porcs ont été déposées devant des mosquées en France", a indiqué au 360.ma une "source parisienne", qui impute ce genre d’actes "à la montée de l’islamophobie dans l’Hexagone".

"On ne veut pas aller dans l'interprétation de cet acte. C'est aux autorités françaises de faire leur travail et d'identifier le ou les responsables de ces dégradations et de voir quelles sont les raisons qui les ont poussées à commettre un tel acte'', a pour sa part indiqué une source diplomatique à l'agence MAP, ajoutant toutefois que "le fait de déposer des têtes de porcs devant le domicile d'un ambassadeur d'un pays musulman ne peut avoir que des connotations islamophobes''.

C'est une "atteinte condamnable, abjecte et inacceptable'', a quant à lui affirmé jeudi le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi.

LIRE AUSSI:

Galerie photoLes personnalités clés de la relation Maroc-France Voyez les images