MAROC
01/04/2016 07h:33 CET | Actualisé 01/04/2016 07h:33 CET

El Khalfi: La réforme des retraites ne sera pas discutée dans le cadre du dialogue social

Dossier des retraites: Pas de retour à la case dialogue social
MAP
Dossier des retraites: Pas de retour à la case dialogue social

RETRAITES - Lors d'un point de presse organisé à l'issue du Conseil de gouvernement, jeudi 31 mars, le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement Mustapha El Khalfi a réitéré la volonté du gouvernement de ne pas retirer les projets de lois relatives à la réforme des retraites du parlement.

Selon M. El Khalfi, "le gouvernement demeure ouvert à toute modification positive permettant de réaliser les objectifs de la réforme et en même temps améliorer son cadre légal, dans le cadre du parlement".

Le porte-parole du gouvernement a aussi réitéré l'engagement du gouvernement à aller de l'avant dans cette réforme, qui permettrait de garantir les pensions d'environ 400.000 retraités à l'horizon 2022, tout en accompagnant la réforme par des mesures sociales au profit des familles.

Si la réforme des retraites ne peut être discutée dans le cadre du dialogue social, comme le demandent les syndicats, Mustapha El Khalfi a déclaré que le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane reste attaché au dialogue social, et que la date d'un nouveau round du dialogue social avec les syndicats sera annoncée prochainement.

Cette sortie intervient deux jours après la tenue d'un sit-in de protestation contre la réforme des retraites, devant le parlement. Le sit-in, organisé mercredi 30 mars par l'Union marocaine du travail (UMT), la Fédération démocratique du travail (FDT), la Confédération démocratique du Travail (CDT), l'Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM), et le Syndicat national de l'enseignement supérieur (SNESup), visait à dénoncer "l'intention du gouvernement de présenter et examiner le projet de réforme des retraites en ignorant les partenaires et en l'absence d'engagement et de sens de la responsabilité" selon les déclarations données par le secrétaire général de la FDT Abderrahmane Azzouzi à la MAP.

LIRE AUSSI: