MAROC
01/04/2016 08h:59 CET | Actualisé 01/04/2016 12h:55 CET

Disneyland va ouvrir son premier parc du Maghreb à Casablanca

Disneyland va ouvrir son premier parc du Maghreb à Casablanca
DR
Disneyland va ouvrir son premier parc du Maghreb à Casablanca

ATTRACTIONS - Bonne nouvelle pour les Casablancais. Après Sindibad, la ville blanche va accueillir le premier parc Disneyland du royaume et du Maghreb. L'annonce a été faite par Donald Mousse, directeur du pôle international de Disney World dans la région MENA.

Le futur parc sera érigé sur une superficie de 5.000 hectares, au coeur de Casablanca, à la place des Nations unies. Selon ses concepteurs, la coupole Kora Ardiya et la Magana du stade Mohammed V seront intégrées dans le projet dans le cadre de la valorisation du patrimoine de la métropole.

Le choix de Casablanca n'est pas anodin: "Cette ville ressemble à un parc d'attraction, c'est pourquoi notre choix s'est naturellement porté sur elle pour notre premier parc au Maghreb", a précisé M. Mousse.

Des lions de l'Atlas dans le zoo

Le communiqué de Disneyland précise toutefois que le parc sera entièrement entouré de double vitrage, et ce dans le but de préserver l'ambiance du parc: "Nos tests ont conclu que le bruit des klaxons dans la métropole peut poser des problèmes d'audition tant il dépasse la moyenne de décibels préconisée par l'Organisation mondiale de la santé. Cela nous évitera de faire face à des poursuites judiciaires" continue M. Mousse.

Pour Jimmy Cricket, directeur de la communication de Disney World, le parc comportera également un zoo, mais pas comme les autres. "Pour la première fois dans le monde, le zoo abritera des animaux de laboratoire comme des mammouths et des lions de l'Atlas disparus". Reste à savoir s'ils pourront survivre malgré des conditions climatiques inadaptées. "Nous tablons sur le réchauffement climatique et la COP 22 pour y remédier", tente M. Cricket.

À l'instar du Walt Disney World Resort d'Orlando, en Floride, le Parc de Casablanca comportera également un pavillon Maroc, mais "avec de vrais chameaux et de vrais citoyens marocains cette fois-ci, ainsi que des commerces et des restaurants marocains authentiques", précise M. Cricket.

"De nombreux visiteurs du pavillon en Floride se plaignaient de ne pas trouver de saveurs authentiques dans nos tajines. Il est vrai que le tajine à la sauce barbecue et au poulet frit ainsi que la pastilla aux nuggets que nous avions créés sont loin de correspondre aux plats traditionnels marocains. Nous comptons bien offrir à nos visiteurs une véritable expérience culinaire lorsqu'ils visiteront le parc de Casablanca."

A la recherche du tapis volant

Pour cela, une convention de partenariat sera signée avec la Fédération démocratique des gargotiers, "pour faire découvrir au monde la maâqouda" souligne M. Cricket, ainsi qu'avec l'Association des bazaristes de la place Jemaâ El Fna. Ces derniers ont, néanmoins, plongé les promoteurs du projet dans la perplexité: "l'appel d'offres à peine lancé, 47 bazaristes ont tous dit détenir l'authentique tapis volant ayant appartenu à Aladdin." Une enquête a été diligentée par la Chambre d'artisanat de Marrakech pour faire la lumière sur cette affaire.

Alors que l'accès à la place Jemaâ El Fna va devenir payant, comme l'ont révélé aujourd'hui nos confrères de Made in Marrakech (il faudra débourser 5 dirhams pour entrer), beaucoup des hlayqiya de la mythique place de la ville ocre seront sûrement tentés de chercher du travail ailleurs. L'ouverture de Disney à Casablanca serait ainsi une bonne opportunité.

Peu d'informations ont pour l'instant filtré en ce qui concerne les attractions qui seront disponibles. Nous savons juste qu'il a un temps été envisagé de créer des activités en rapport avec des films qui ont marqué le cinéma marocain, à l'image des attractions Harry Potter et Star Wars disponibles en Amérique.

"Nous avons voulu construire un bar similaire à celui de Casanegra, mais nous avons pensé que l'ambiance risquerait de déstabiliser les visiteurs occidentaux qui ne pourraient pas comprendre la subtilité des insultes en darija", explique M. Mousse. "De même, nous avons pensé à un tunnel de l'amour reprenant l'univers de Much Loved avec la voix de Loubna Abidar pour guider les visiteurs, mais nous avons cru comprendre que le sujet était encore un peu trop sensible au Maroc".

*Note aux lecteurs: cet article est aussi crédible que peut l'être une information publiée un... 1er avril.

LIRE AUSSI:Retour sur l'histoire du pavillon marocain à Disney World

Galerie photoCasablanca s'offre un lifting Voyez les images