MAROC
31/03/2016 13h:59 CET | Actualisé 31/03/2016 15h:34 CET

Le Grand théâtre de Rabat, orphelin marocain de Zaha Hadid

Le Grand théâtre de Rabat, orphelin de Zaha Hadid
Andrew Innerarity / Reuters
Le Grand théâtre de Rabat, orphelin de Zaha Hadid

ARCHITECTURE - C'était l'une des femmes arabes les plus marquantes des XXe et XXIe siècle. L'architecte britannique d'origine irakienne Zaha Hadid, qui a dessiné, entre autres, le Grand théâtre de Rabat, est décédé ce jeudi 31 mars, des suites d'une crise cardiaque.

La première femme à avoir décroché le prix Pritzker a laissé derrière elle des réalisations aussi audacieuses que controversées. L'un de ses derniers projets est le Grand théâtre de Rabat, dont les travaux ont débuté en 2014. Un édifice futuriste, fidèle à l'empreinte de l'architecte, qui devrait accueillir les plus grands événements culturels de la capitale marocaine. Les travaux, lancés en octobre 2014, sont toujours en cours.

zaha hadid

Amatrice de béton brut et de gestes architecturaux qui défient la gravité, Zaha Hadid est notamment connue pour avoir dessiné le Musée national des arts du XXIème siècle à Rome ou encore la piscine olympique de Londres. Cette habituée des prix internationaux a été classée 69e femme la plus puissante dans le monde par le magazine Forbes. Elle est également la 7ème femme arabe la plus puissante d'après l'édition Moyen-Orient du même support.

Si elle se passionne pour les projets titanesques, Zaha Hadid n'en oublie pas les principes mêmes de l'architecture, comme vecteur de l'épanouissement de l'individu. "L'éducation, le logement et les hôpitaux sont les choses les plus importantes pour la société", affirmait-elle.