TUNISIE
29/03/2016 11h:44 CET

Tunisie: Une majorité de Petites et Moyennes Entreprises satisfaites du rendement de l'administration

capture écran

ENTREPRISES - Les recettes des finances, la Caisse nationale de Sécurité sociale (CNSS), la Société tunisienne de l'électricité et du gaz (Steg) et le registre du commerce sont perçus comme les administrations les plus importantes par les Petites et Moyennes Entreprises (PME) selon une étude publiée par la Konrad Adenauer Stiftung en collaboration avec la Chambre des jeunes dirigeants d'entreprises et réalisé par Sigma Conseil.

Selon cette étude, ces trois administrations sont les plus fréquentées par les dirigeants des PME avec un taux de fréquentation allant de 95% à 96% sur les 12 dernier mois.

Pour les PME interrogées, la qualité des services des administrations tunisiennes est satisfaisant pour 60% d'entre eux, alors que 36% sont insatisfaits des prestations offertes. Les plus satisfaisantes sont le Registre du commerce (45% des dirigeants de PME très satisfaits), le Centre national de formation continue et de promotion professionnelle (CNFCPP) (35%) et la Banque centrale de Tunisie (BCT) (34%).

La Steg déçoit

Les administrations les plus insatisfaisantes selon cette étude sont la Steg, le tribunal et les municipalités avec 18% des sondés qui estiment très insatisfaisantes les prestations de ces administrations.

Cette étude a été menée du 8 au 19 mars 2016, sur un échantillon de 500 dirigeants de PME en Tunisie, exerçant aussi bien dans le secteur industriel que celui des services, onshore et offshore.

Si la Banque mondiale définit une PME comme une entreprise dont l’effectif varie de 10 à 199 employés, l'Institut national des statistiques considère comme PME toute entreprise dont l’effectif varie de 6 à 199 employés.

Selon la CONECT, une organisation syndicale patronale, en Tunisie les PME contribuent aux deux tiers des activités économiques et à 65% des emplois.

Une vision différente de la société?

De nombreuses voix se sont élevées contre les lenteurs administratives en Tunisie, à l'instar de l'Association tunisienne de lutte contre la corruption. Selon une étude de l'association relayée par de nombreux médias, le fonctionnaire tunisien ne travaille véritablement que 8 minutes par jour.

Depuis quelques semaines, plusieurs vidéos de fonctionnaires tunisiens insouciants ont été relayées sur les réseaux sociaux.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.