MAROC
29/03/2016 05h:36 CET | Actualisé 29/03/2016 05h:37 CET

Sahara: Ban Ki-moon déplore un malentendu

Sahara: Ban Ki-moon déplore un malentendu
DR
Sahara: Ban Ki-moon déplore un malentendu

DIPLOMATIE - Lundi 28 mars, le secrétaire général de l'Organisation des nations unies (ONU) a déploré "les malentendus et les conséquences que cette expression personnelle a provoqués", concernant ses propos sur le Sahara, indiquant vouloir apaiser cette querelle avec Rabat, a fait savoir son porte-parole Stéphane Dujarric, rapporte l'AFP.

Une sortie qui intervient alors que les deux parties entretiennent des relations tendues depuis près d'un mois. Du 1er et 7 mars, Ban Ki-moon avait visité Tindouf avant de se rendre à Alger où il avait rencontré le président algérien. L'objectif de cette tournée? "Faire reprendre les pourparlers entre le Maroc et le Polisario" sur la question du Sahara, selon l'ONU.

Or, durant cette visite, le secrétaire général de l'ONU avait qualifié le Sahara de "territoire occupé", "ce qui déroge de façon drastique avec la terminologie traditionnellement utilisée par les Nations unies s'agissant du Sahara marocain", selon Rabat, qui avait dénoncé dans la foulée "l'usage d'une telle terminologie" qui est "sans fondement politique ou juridique et constitue une insulte pour le gouvernement et le peuple marocains."

Plusieurs manifestations contre les propos de Ban Ki-moon avaient eu lieu à Rabat, Laâyoune, Paris ou encore New York, alors même que le Maroc avait décidé de réduire sa contribution à la Minurso, la mission de l'ONU au Sahara. Reste à savoir si le rapport que Ban Ki-moon doit présenter, en avril, au Conseil de sécurité sur le Sahara, sera favorable ou non au plan d'autonomie présenté par le royaume.

LIRE AUSSI:

Galerie photo Manifestation à Rabat pour protester contre les propos de Ban Ki-Moon Voyez les images