MAROC
28/03/2016 07h:40 CET | Actualisé 28/03/2016 07h:40 CET

Maroc: La réforme des retraites sera enfin discutée au parlement

Après plusieurs reports, la réforme des retraites enfin étudiée au parlement
DR
Après plusieurs reports, la réforme des retraites enfin étudiée au parlement

PARLEMENT - La réforme des retraites sera enfin examinée au parlement. Lors d'une réunion qui a eu lieu la semaine précédente, la Commission des finances à la Chambre des représentants a décidé de programmer l'étude des projets de lois courant mars.

Le bureau de la Commission des finances, de la planification et du développement économique à la Chambre des conseillers se réunira le mercredi 30 mars pour examiner les projets de lois relatives aux régimes de retraite. Une rencontre qui intervient après plusieurs reports.

Ce 'déblocage' intervient après une longue période de crispation, durant laquelle des conseillers parlementaires, issus de partis politiques de l'opposition et de centrales syndicales notamment, ont joué la montre pour retarder l'examen des projets de lois, avec l'espoir de finir par obtenir gain de cause, et convaincre le gouvernement de les retirer du parlement pour les rediscuter dans le cadre du dialogue social.

Mais l'exécutif ne l'entendait pas de cette oreille. En raison de l'impact de ces reports successifs sur l'agenda législatif du gouvernement, ce dernier a fait pression afin d'obtenir de la Commission des finances à la Chambre des conseillers qu'elle se réunisse afin de fixer une date pour l'examen des projets lois. Ce qui a été fait. Et la date du 30 mars a été arrêtée pour l'examen des textes de lois.

Les syndicats feront grève

Vendredi 25 mars, l'Union marocaine du travail (UMT), la Confédération démocratique du travail (CDT), la Fédération démocratique du travail (FDT), l'Union générale des travailleurs marocains (UGTM) ainsi que Syndicat national de l'enseignement supérieur (SNEsup) on tenu une réunion conjointe de concertation sur la question de programmation de la réunion de la Commission des finances pour examiner les projets de lois relatifs aux régimes de retraite.

À la suite de la réunion, les syndicats ont déclaré réitérer leur revendication de remettre ce dossier sur la table du dialogue social. Pour ce faire, les centrales syndicales comptent organiser un si-in devant le parlement mercredi 30 mars, jour de l'examen des projets de lois, ainsi que de boycotter la séance parlementaire dédiée à l'étude des textes sur les retraites.

Les projets de lois sur la réforme des retraites prévoient de relever l'âge de départ à la retraite à 63 ans, augmenter les cotisations et réduire le montant des pension. Ces textes sont au coeur d'un bras de fer entre le gouvernement et les syndicats.

LIRE AUSSI: