ALGÉRIE
27/03/2016 07h:43 CET | Actualisé 27/03/2016 15h:43 CET

Le théâtre régional de Mostaganem "Si El Benabelhalim" inauguré (PHOTOS)

Facebook/ Mostaganem Aujourd'hui

Le théâtre régional "Si El Djilali Benabdehalim" de la wilaya de Mostaganem, première infrastructure du genre à être réalisé depuis l’indépendance, a été inauguré samedi soir par le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi.

"Ce théâtre est le plus beau cadeau que nous puissions faire à la création algérienne et aux hommes de théâtre qui se sont sacrifiés pour donner au 4ème art algérien la place qui lui sied à l’échelle nationale, arabe que mondiale", a estimé le ministre dans une déclaration à la presse, en marge de la cérémonie d’inauguration.

theatremostaganem
Le ministre inaugure officiellement le théâtre de Mostaganem

Relayé par l'APS, le ministre s’est félicité de "ce temple du 4ème art, réalisé selon les normes internationales et avec professionnalisme".

Cette structure est un "un important acquis pour le théâtre national et la ville de Mostaganem, terreau fertile pour le mouvement théâtral, avec ses symboles et ses hommes qui ont permis une présence continue de cet art et constamment renouvelé".

"Ce théâtre donnera sans aucun doute un nouveau souffle au 4ème art à Mostaganem. Il sera un espace qui donnera aussi bien pour les comédiens professionnels et amateurs l’opportunité de montrer leur créativité et prouver leur talent", a ajouté le ministre.

Le théâtre régional de Mostaganem, érigé face à la mer, est composé de trois étages. Sa salle de spectacle compte 510 places. Il comprend plusieurs parties et doté des moyens techniques les plus modernes.

thatre

Sa réalisation a nécessité une enveloppe de 720 millions DA.

Les très nombreux convives et public ont eu droit à un concert de musique de l’orchestre symphonique national dirigé par le maestro Amine Kouider et une présentation d’extraits des pièces légendaires d’Ould Abderrahmane Kaki, "132 ans" et ‘"El guerrab wa Salhine".

theatro

Les hommes de théâtre Djamel Bensaber, Mezadja Abdelkader, Benmohamed Mohamed, Mustapha Chegrani ont été honorés à cette occasion, à l’instar à titre posthume Si El Djilali Benabdelhalim et Ould Abdelkader Kaki.

Arrêt sur image : Le Théâtre municipal de Mostaganem (1885) implanté sur l'ex-place de la république. Il a été démoli à...

Posté par Mostaganem Aujourd'hui sur samedi 26 mars 2016

LIRE AUSSI: Mostaganem : Une activité théâtrale continue et accrue depuis près d'un siècle

Azzedine Mihoubi poursuivra, dimanche, sa visite de travail dans la wilaya de Mostaganem. Selon Mostaganem Aujourd'hui, le ministre de la culture inaugurera également l’école régionale des beaux-arts "Mohamed Khadda", la plus grande d’Algérie, selon son Directeur Mr Hachemi Ameur.

Qui est Si El Djillali Benabdelhalim ?

Dramaturge, Si El Djillali Benabdelhalim (1990-1920) est l'un des pionniers du 4e art algérien et l'un des fondateurs du festival national du théâtre amateur.

Ses prémices remontent à 1937, à la création de "Faoudj El Falah", une section des Scouts musulmans au cœur de Mostaganem. Si El Djilali Benabdelhalim a ainsi rejoint cette section en tant qu'animateur de théâtre, mettant en scène au fil des années plusieurs pièces, dont "le Dentiste atomique" (1946) et une adaptation des "Cinq couverts" du dramaturge et cinéaste français Sacha Guitry.

Le dramaturge mostaganémois se distinguera par sa présence très remarquée dans le monde de la scène par l’écriture de textes et la mise en scène de plusieurs pièces.

En 1949, lors du concours du théâtre nord-africain à Alger, Si El Djilali Benabdelhalim rencontre d’autres géants algériens du quatrième art, dont Mustapha Kateb. De cette rencontre, quatre années après les massacres de mai 1945, se renforcera cette conviction et cette conception de la "résistance par le théâtre".

Si El Djilali Benabdelhalim, membre du P.P.A, ne concevait le théâtre que comme un prolongement à son engagement politique, comme l’a souligné un de ses compagnons, Hadj Mekki.

En 1967, Si Djilali Benabdelhalim prend l’initiative de réunir d’anciens membres des Scouts musulmans autour de l’idée de création d’un festival. L’idée est lancée. Elle se concrétisera sous l’égide des Syndicats d’initiative et de tourisme pour chapeauter le Festival.

Ce festival national du théâtre amateur a été une véritable école qui a permis l’émergence de valeurs sûres du 4ème art national. Si en 2017, cette manifestation soufflera sa cinquantième bougie, sa création, son développement et sa consécration resteront toujours liés au nom de Si El Djilali.

"Si El Djilali était un homme de théâtre et un auteur, mais c’est sa formation politique et son intérêt pour la jeunesse qui lui l'ont conduit à la création de ce festival", reconnait son camarade de parcours El Hadj Mekki.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.