ALGÉRIE
27/03/2016 07h:04 CET | Actualisé 27/03/2016 11h:50 CET

Réception en octobre du projet de ligne ferroviaire Birtouta-Zeralda

Le projet de la ligne ferroviaire à double voie électrifiée reliant Birtouta à Zeralda dans la wilaya d'Alger sera réceptionné à la prochaine rentrée scolaire, a annoncé samedi à Alger, le ministre des Transports, Boudjema Talai.

"Le projet de la ligne ferroviaire Bir Touta-Zeralda, longue de 23kms, dont la réception, prévue initialement en juin dernier a été reporté en raison d'un problème d'expropriation sera mise en service à partir d'octobre prochain", a affirmé le ministre, en marge de sa participation à une campagne de reboisement le long de la ligne ferroviaire en question.

Initialement, le projet devrait être livré en décembre 2015, selon l'Agence nationale d'études et de suivi de la réalisation des investissements ferroviaires (ANESRIF), maître d'ouvrage délégué.

''Le retard (dans la livraison) est du au problème d’expropriation qui n’a pas été totalement réglé'', a expliqué M. Talai.

Le problème d’expropriation des exploitants des terres agricoles continue de se poser dans six tronçons totalisant 3 km de la ligne en chantier notamment du côté de Birtouta, selon L’ANESRIF.

Le ministre a ajouté que "le projet est de nature à atténuer les contraintes liées aux transport pour bon nombre de citoyens, en desservant 5 stations.

Le ministre a annoncé, par la même, que le lancement d'études sur les projets relatifs à la réalisation de lignes ferroviaires reliant Zeralda-Ghouraya et Zeralda-Aïn Benian.

La mise en ligne en octobre de cette ligne, apportera indéniablement, des solutions pour le transport au Sahel algérois où l'accès reste difficile aux communes côtières de Zéralda et de Staouéli, à partir de la vieille voie qui longe la côte ou même de l'autoroute.

Elle apportera une bouffée d'oxygène à une région asphyxiée par une infernale circulation automobile entre la capitale et les communes côtières du Sahel notamment Staouéli, Zeralda, Douaouda, Fouka ou Bou Ismail.

Confiée à une société nationale (INFRARAIL) et turque (YAPIMERKEZI), la réalisation de la ligne ferroviaire Birtouta-Zéralda s'inscrit dans le cadre du projet d’aménagement ferroviaire de la région algéroise.

Elle reliera la localité de Birtouta à Zéralda via la ville nouvelle de Sidi Abdellah. Elle permettra également de relier les communes de Birtouta, Ouled chebel, Tessala el Merdja, Douera et Rahmania à travers cinq gares: Birtouta, Tessala El Merdja, Sidi Abdellah, pôle universitaire de sidi Abdellah et Zéralda.

Longue de 23 km, la ligne comprend 16 ouvrages d'art, 12 ponts, 4 viaducs totalisant 1.914 m et un tunnel de 341m. Selon L’ANESRIF, les rails sont posés en double voie dans 13 km.

La ligne ferroviaire Birtouta-Zéralda prendra plus d'importance après la réalisation de deux extensions, actuellement à l'étude, à savoir Zéralda-Aïn Bénian en passant par Staouéli et Chéraga (15 km) et Zéralda-Gouraya (90 km) en desservant Bou-Ismail, Tipaza et Cherchell.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.