MAROC
24/03/2016 09h:47 CET | Actualisé 24/03/2016 09h:47 CET

Un collectif élabore des recommandations pour améliorer la participation politique des personnes handicapées

Un plaidoyer pour une meilleure participation politique des personnes handicapées
DR
Un plaidoyer pour une meilleure participation politique des personnes handicapées

ÉLECTIONS - 75.5%. C'est le nombre de bureaux de vote difficiles d'accès pour les personnes en situation de handicap. Pour remédier à cela, le Collectif pour la promotion des droits des personnes en situation de handicap a lancé, mardi 22 mars à Rabat, un plaidoyer visant à permettre aux personnes en situation de handicap de pratiquer leur droit à la participation politique aux élections législatives de 2016.

Lors d'une conférence de presse, les représentants du collectif ont présenté ce plaidoyer intitulé "Droits égaux, opportunités équilibrées", destiné aux acteurs gouvernementaux et institutionnels concernés, dont la commission chargée des élections, incluant des propositions et des recommandations à même de garantir les démarches facilitatrices ouvrant la voie à une participation politique des personnes en situation de handicap et à mobilité réduite, de manière indépendante, et sur la base de la non-discrimination et de l'égalité des chances.

Bulletins en braille et isoloirs aménagés

Parmi les recommandations formulées par le collectif, figurent notamment l'adéquation des textes législatifs et des démarches régulant l'opération électorale, afin de consolider la participation politique de cette catégorie, l'intégration du genre d'handicap dans le formulaire d'inscription de l'électeur, l'accès à l'information relative à l'opération électorale à travers le langage des signes et le braille.

Le collectif prône également l'équipement des bureaux électoraux de voies d'accès pour les personnes en situation de handicap, le choix de bureaux d'électeurs au rez-de-chaussée, la mise en place de bulletins d'électeurs en braille, l'inscription d'indications aux personnes souffrant de surdité et de handicaps mentaux, outre l'unification des mesures des isoloirs et la hauteur des urnes au profit des utilisateurs de fauteuils roulant et des personnes de petite taille.

Ce plaidoyer se base essentiellement sur les résultats d'observation de l'accessibilité aux bureau de vote lors des élections locales et régionales de 2015, selon lesquels 75.5 % des bureaux de vote sont difficiles d'accès pour les personnes en situation de handicap.

LIRE AUSSI:

Galerie photo Manifestation contre la marginalisation des handicapés mentaux, décembre 2014 Voyez les images