MAROC
23/03/2016 10h:25 CET | Actualisé 23/03/2016 10h:35 CET

Attentats de Bruxelles: Le Maroc compte une femme décédée, six blessés et trois portés disparus

AFP

TERRORISME - Une femme décédée, six blessés et trois portés disparus. C'est le nouveau bilan des victimes d'origine marocaine touchées par les attentats de Bruxelles mardi 22 mars.

Trois Marocains sont portés disparus à la suite des attentats survenus à l'aéroport international Zaventem de Bruxelles et dans la station de métro Maelbeek dans la capitale belge, apprend la MAP de sources diplomatiques marocaines à Bruxelles. Leurs familles sont sans nouvelles d'eux depuis ces attentats.

Il s'agit de deux femmes et d'un homme. La première femme, professeur universitaire, était de passage à Bruxelles et devait quitter l'aéroport pour regagner le Maroc. La deuxième femme est portée disparue après l'attentat qui a visé la station de métro dans le quartier européen, tandis que l'homme était en transit à l'aéroport international de Bruxelles.

Par ailleurs, le nombre de blessés marocains dans ces attentats est passé de quatre à six personnes, dont deux ont quitté l'hôpital après y avoir reçu les soins nécessaires. Une Marocaine est décédée, avait-on appris mardi soir, tuée dans l'explosion qui a eu lieu dans la station de métro.

Les services de l'ambassade et du consulat général du Maroc à Bruxelles continuent de s'informer sur d'éventuelles victimes de nationalité marocaine dans ces attentats.

Le double attentat, revendiqué hier dans l'après-midi par l'organisation "Etat islamique" (ou Daech) dans un communiqué publié par l'agence de communication de l'organisation terroriste, a fait 31 morts et 270 blessés selon le dernier bilan humain. Dans la matinée du mercredi 23 mars, le parquet fédéral belge a annoncé, lors d'une conférence de presse, que les enquêteurs ont identifié les deux kamikazes qui ont mené les attentats de Bruxelles. Il s'agit de deux frères, Khalid et Ibrahim El Bakraoui.

Le premier s'est fait exploser dans la station de métro tandis que le second a agi à l'aéroport. Un suspect "pas encore identifié", repéré sur les images de vidéosurveillance de l'aéroport, "vêtu d'une veste claire et d'un chapeau", est encore "en fuite", a ajouté le parquet, tout en précisant que "son sac contenait la charge explosive la plus importante", a a précisé le procureur.

LIRE AUSSI: