TUNISIE
21/03/2016 11h:06 CET | Actualisé 21/03/2016 11h:29 CET

Tunisie: 60 ans après l'indépendance, le corps des femmes est toujours colonisé, fustigent des associations (VIDEO)

"Une femelle, que Dieu vous préserve", "quelle poitrine", "marie toi à une jeune et éduque la comme tu veux", "passe partout", "courtement vêtue, c'est normal qu'on te viole"... Des préjugés inculqués dès le plus jeune âge en passant par le harcèlement sexuel et la violence physique, ces phrases souvent entendues par les femmes dénotent des inégalités et de la violence qui persistent à leur égard en Tunisie.

Alors que la Tunisie a fêté hier, ses 60 ans d'indépendance, 60 femmes tunisiennes ont choisi cette date symbolique pour mettre à nu l'ampleur de la violence envers elles, à travers une vidéo conçue par les associations Chouf minorities et Chaml pour la défense des droits humains.

La vidéo commence par l'expression: "1956-1960: 60 ans après l'indépendance pour la Tunisie et nous sommes toujours colonisées".

L'actrice Amira Chebli, la députée Bochra Bel Haj Hmida, la militante Mariem Zghidi... Elles sont artistes, militantes, femmes politiques, journalistes... elles viennent de tout horizons et dénoncent le même calvaire.

LIRE AUSSI: