ALGÉRIE
21/03/2016 03h:13 CET | Actualisé 21/03/2016 03h:14 CET

Des manifestants perturbent une conférence de presse de Marine Le Pen à Québec (VIDÉO)

Dans le cadre de la journée internationale de la Francophonie dimanche 20 mars, Marine Le Pen était en déplacement au Canada, dans la ville de Québec. Mais tout ne s'est pas passé dans le calme.

Selon nos collègues du HuffPost Québec, un groupe de manifestants a perturbé dans la matinée d'hier une conférence de presse de la présidente du Front national qui se déroulait à l'hôtel Marriott de Québec. Ils ont notamment scandé "FN, fachos, tolérance zéro!", comme on peut l'entendre dans la vidéo en tête d'article.

Marine Le Pen a alors qualifié les manifestants de "gamins" et les a invités à aller "prendre une douche et au lit". En conférence de presse, la leader frontiste s’est ensuite défendue d’avoir démontré du mépris envers les manifestants. "C’est gens qui ne sont pas invités arrivent brutalement, font acte de violence, hurlent dans une conférence de presse, m’insultent copieusement et vous considérez qu’il faut quoi, que je leur offre un café peut-être?", a-t-elle lancé.

Coups de poing

Fait à noter, le seul acte de violence dont Le Huffington Post Québec a été témoin est venu du camp de Marine Le Pen. Au cours de l’échauffourée, un proche de la dirigeante politique (son garde du corps, selon La Presse Canadienne) a asséné deux coups de poing aux manifestants.

Marine Le Pen a toutefois refusé de condamner cet acte de violence. "J’ai vu tout le monde partir en bonne forme, croyez-moi", a-t-elle d’abord dit. Talonnée sur le sujet, elle a ajouté en mimant une cocarde où serait inscrit son nom: "Y’a marqué Marine Le Pen, là, pas Donald Trump".

La présidente du FN Marine Le Pen a aussi ironisé sur "les faux humanistes" au Canada, où le gouvernement a décidé d'abroger la loi sur la déchéance de nationalité, à contre courant de la France. "Il existe un danger très important" à vouloir garder des individus radicalisés aux idées jihadistes sur son sol et il n'y a que des "faux humanistes", au prétexte de "la générosité", pour penser le contraire, a-t-elle déclaré.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.