TUNISIE
21/03/2016 07h:28 CET | Actualisé 21/03/2016 13h:09 CET

Tunisie: Un "terroriste" abattu dans de nouveaux heurts à Ben Guerdane selon les autorités

CORRECTION - Tunisian special forces take part in a military operation against jihadists close to the southern town of Ben Guerdane, near the Libyan border, on March 19, 2016.
Tunisian authorities said two 'terrorists' were killed on March 19 close to the southern town of Ben Guerdane near the border with Libya where jihadists mounted a deadly assault earlier this month. Four people were also wounded in clashes -- three civilians and a member of the security forces, the sources said.

On March 7, dozens of jihadists mounted a dawn assault on security installations in Ben Guerdane, which is near the border with unrest-plagued Libya.
 / AFP / FATHI NASRI / The erroneous mention appearing in the metadata of this photo by Fethi Belaid has been modified in AFP systems in the following manner: [Fathi Nasri] instead of [Fethi Belaid]. Please immediately remove the erroneous mention from all your online services and delete it from your servers. If you have been authorized by AFP to distribute it to third parties, please ensure that the same actions are carried out by them. Failure to promptly comply with these instructions will entail liability on your part for any continued or post notification usage. Therefore we thank you very much for all your attention and prompt action. We are sorry for the inconvenience this notification may cause and remain at your disposal for any further information you may require.        (Photo credit should read FATHI NASRI/AFP/Getty Images)
FETHI BELAID/AFP
CORRECTION - Tunisian special forces take part in a military operation against jihadists close to the southern town of Ben Guerdane, near the Libyan border, on March 19, 2016. Tunisian authorities said two 'terrorists' were killed on March 19 close to the southern town of Ben Guerdane near the border with Libya where jihadists mounted a deadly assault earlier this month. Four people were also wounded in clashes -- three civilians and a member of the security forces, the sources said. On March 7, dozens of jihadists mounted a dawn assault on security installations in Ben Guerdane, which is near the border with unrest-plagued Libya. / AFP / FATHI NASRI / The erroneous mention appearing in the metadata of this photo by Fethi Belaid has been modified in AFP systems in the following manner: [Fathi Nasri] instead of [Fethi Belaid]. Please immediately remove the erroneous mention from all your online services and delete it from your servers. If you have been authorized by AFP to distribute it to third parties, please ensure that the same actions are carried out by them. Failure to promptly comply with these instructions will entail liability on your part for any continued or post notification usage. Therefore we thank you very much for all your attention and prompt action. We are sorry for the inconvenience this notification may cause and remain at your disposal for any further information you may require. (Photo credit should read FATHI NASRI/AFP/Getty Images)

BEN GUERDANE - Un extrémiste retranché dans une maison de la région de Ben Guerdane, non loin de la Libye, a été abattu par les forces de l'ordre après plusieurs heures de combats ayant fait 11 blessés, ont indiqué lundi les autorités tunisiennes.

L'armée et les forces de sécurité multiplient les opérations de ratissage dans cette région depuis les attaques d'une ampleur sans précédent ayant visé les forces de sécurité le 7 mars. Deux "terroristes" ont été tués samedi lors d'un autre assaut.

Le couvre-feu imposé depuis ces attaques à Ben Guerdane a malgré tout été allégé lundi, de trois heures. Il commencera désormais à 22H00 (21H00 GMT) -au lieu de 19H00- pour prendre fin à 05H00 (04H00 GMT), a annoncé le ministère de l'Intérieur.

Déclenchée dimanche dans la localité de Sayah, à trois kilomètres au nord-est de Ben Guerdane, la dernière opération en date s'est poursuivie jusqu'à ce que l'assaut soit donné lundi matin, a indiqué une source sécuritaire à un correspondant de l'AFP.

La dépouille du "terroriste" a ensuite été retrouvée à l'intérieur du domicile, selon la même source.

"Un élément terroriste qui s'était retranché dans une maison à Sayah a été abattu. Une kalachnikov, des munitions et des grenades ont été saisies", ont confirmé les ministères de l'Intérieur et de la Défense dans un communiqué conjoint.


بلاغ مشترك لوزارتي الداخلية والدفاع الوطنيأسفرت العمليّة الأمنيّة والعسكريّة الجارية منذ يوم أمس 20 مارس 2016 في بنقرد...

Posté par Ministère de l'Intérieur - Tunisie sur lundi 21 mars 2016


Onze personnes ont en tout été blessées: trois militaires, un agent de la garde nationale, six policiers et un civil, selon le texte.

Les combats ont été particulièrement violents, d'après la source sécuritaire et des témoins, l'homme retranché utilisant des armes lourdes.

Cette même source a affirmé que l'opération visait l'assassin présumé d'un responsable des forces de sécurité, tué lors des attaques jihadistes du 7 mars à Ben Guerdane.

Si ces attaques n'ont pas été revendiquées, les autorités ont affirmé qu'elles visaient à instaurer un "émirat" du groupe extrémiste Etat islamique (EI) dans cette ville de 60.000 habitants proche de la frontière libyenne.

Le bilan officiel de ces actions et de la riposte sécuritaire avait atteint 49 extrémistes tués, ainsi que 13 membres des forces de l'ordre et sept civils.

Dimanche, dans un discours prononcé à l'occasion du 60e anniversaire de l'indépendance, le président Béji Caïd Essebsi a appelé les Tunisiens à "l'unité nationale" face à la menace jihadiste. Lundi matin, il s'est entretenu de "la situation sécuritaire à Ben Guerdane" avec le Premier ministre Habib Essid, selon un communiqué de la présidence.

Les deux responsables ont fait le point sur "les mesures et les décisions prises par le gouvernement en lien avec la sécurité et le développement de la région".

لقاء رئيس الجمهورية برئيس الحكومة الحبيب الصيد

لقاء رئيس الجمهورية الباجي قايد السبسي اليوم الإثنين 21 مارس 2016 بقصر قرطاج برئيس الحكومة الحبيب الصيد.وتناول اللقاء بالخصوص الوضع الأمني ببن قردان ومتابعة إجراءات وقرارات الحكومة التي وقع إتخاذها في علاقة بالجوانب الأمنية والتنموية بالجهة.كما تمّ التطرق إلى الأوضاع العامة بالبلاد.

Posté par ‎Présidence Tunisie رئاسة الجمهورية التونسية‎ sur lundi 21 mars 2016

A la fois pionnière et unique rescapée des "Printemps arabes", la Tunisie connaît depuis 2011 un essor de la mouvance jihadiste. La situation s'est sensiblement dégradée l'an dernier avec trois attentats majeurs revendiqués par l'EI, qui ont fait 72 morts au total dont 59 touristes étrangers.

La Tunisie compte des milliers de ressortissants dans les rangs d'organisations jihadistes, en Syrie, en Irak ainsi qu'en Libye voisine, où le chaos a permis à l'EI de s'implanter.

Tunis, qui exprime régulièrement son inquiétude sur le dossier libyen, accueille mardi une réunion des pays voisins de la Libye.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.