MAROC
20/03/2016 06h:38 CET | Actualisé 20/03/2016 08h:48 CET

Hooliganisme: Deux morts et 54 blessés après un match du Raja

Supporters du Raja de Casablanca
DR
Supporters du Raja de Casablanca

FOOTBALL - Deux morts et 54 blessés. C'est le bilan tragique des affrontements qui ont éclaté dans les gradins du complexe sportif Mohammed V à Casablanca, entre deux groupes de supporters du Raja à l'issue du match qui a opposé, samedi, leur équipe au Chabab Rif Al Hoceima, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué.

"Deux personnes sont décédées à leur arrivée à l'hôpital, dont l'une avait été blessée par un objet tranchant, tandis que l'autre ne présentait aucun signe apparent de violence, et 54 autres ont été blessées et évacuées vers l'hôpital Moulay Youssef pour recevoir les soins nécessaires", souligne la DGSN.

affrontements raja

Les échauffourées ont éclaté entre les deux groupes de partisans du club vert juste après la victoire de leur équipe qui remporté le match 2-1. En dehors du stade, "11 voitures de particuliers ont été dégradées par des jets de pierres", tandis que "les opérations sécuritaires menées ont conduit à l'arrestation de 10 personnes avant le début du match et 31 autres après sa fin, pour leur implication dans des actes de vandalisme".

"La préfecture de police de Casablanca a ouvert, samedi soir, une enquête judiciaire sous la supervision du parquet compétent pour déterminer les circonstances de ces actes de vandalisme et appréhender toutes les personnes impliquées", conclut le communiqué.

affrontements raja

Selon le360, le président de la Fédération royale marocaine de football, Fouzi Lekjaa, a décidé de provoquer un réunion urgente, ce dimanche, de la Commission de discipline pour statuer sur ces évènements.

Des actes loin d'être isolés

Les actes de violences de supporters entre eux, ou entre les supporters et la police sont récurrents. En décembre dernier, le 119e derby opposant le Wydad de Casablanca au Raja s'était terminé par d'importants actes de violence de la part des supporters. Plus de 15 policiers avaient été blessés. Dans une vidéo postée sur Youtube, on pouvait voir un agent de l'ordre mis à terre et lynché par une bande de hooligans excités. Les scènes de violences s'étaient poursuivies dans les rues de Casablanca. Les zones limitrophes du stade Mohammed V avait été particulièrement touchées par les actes de vandalisme.

Ce que dit la loi

L'article 308 du code pénal prévoit des sanctions à l'encontre des individus qui commettent des actes de violence lors de manifestations sportives. Par exemple, pour la participation à des violences ayant entraîné la mort d'une personne, la condamnation peut aller de 1 à 5 ans d'emprisonnement et de 1.200 à 20.000 dirhams d'amende. Pour des violences ayant entraîné des blessures, la peine d'emprisonnement peut aller de 3 mois à 2 ans d'emprisonnement et de 1200 à 10.000 dirhams d'amende.

LIRE AUSSI:

Galerie photo Le 119e derby de Casablanca se solde par de violents actes de hooliganisme Voyez les images