ALGÉRIE
20/03/2016 07h:12 CET | Actualisé 20/03/2016 07h:12 CET

Avec près de 800 chaines, NDA TV offre de télévision sur Internet à 100% Algérienne

DR

Lancé fin 2014, le service IPTV (télévision sur Internet) de NDA TV, conçu en Algérie par des algériens, compte près de 10.000 clients. Compatible avec toutes les marques de démodulateurs en vente sur le marché algérien, l’offre IPTV, qui diffuse 780 chaines en HD, est également disponible pour tablettes et smartphones.

NDA TV est le premier service de télévision sur Internet totalement conçu par des algériens. Lancé depuis fin 2014 auprès d’un cercle restreint d’abonnés pour tester la qualité du produit, NDA TV compte actuellement "9.417 clients" en Algérie et dans plusieurs pays, en particulier auprès de la diaspora algérienne à l’étranger. Les abonnés algériens basés à l’étranger sont principalement "en France surtout, mais aussi en Espagne et au Canada. C’est surtout pour regarder les chaines algériennes".

L’équipe de Network Development Algeria (NDA TV) est composée d’un "noyau dur" de quatre personnes à l’origine du projet. "Le groupe est composé de programmateurs-développeurs du service IPTV de NDA TV, du site web et de l’application mobile, d’un web designer qui s’occupe également du Ccam (cardsharing), et d’un représentant auprès des revendeurs et des clients", explique Hamza, le fondateur du groupe.

A cette équipe, sont venus s’ajouter, avec le temps, quelques 400 revendeurs principaux à travers le pays. "Même les revendeurs des abonnements IPTV et de cardsharing doivent avoir des compétences techniques pour assurer un service après-vente aux clients", insiste Hamza. Les revendeurs principaux ont accès à un "panel manager" qui permet la création de "comptes sous-revendeurs" pour céder les abonnements à d’autres détaillants.

L’offre IPTV de NDA TV est constituée de "780 chaines en qualité HD sur différents bouquets". Les chaines de télévision sont classées par pays. On y trouve les chaines algériennes, marocaines, arabes, françaises, espagnoles, portugaises, britanniques, italiennes, et même suédoises. L’offre contient de très nombreuses chaines de sport de différents bouquets (beIN Sports, CanalSat, Sky…).

Avant le projet IPTV, "nous proposions des abonnements de cardsharing" pour le décryptage des chaines de télévision via satellite. "Avec l’apparition et le développement dans certains pays de la télévision par IP, on a conçu notre propre serveur IPTV ". Le serveur de Network Development Algeria (NDA TV) a été mis en place en 2015.

Techniquement, il s’agit de "récepteurs (démodulateurs, ndlr) reliés chacun à des ordinateurs". "A partir de chaque récepteur on arrive à faire sortir deux chaines, qu’on upload sur nos serveurs installés en Allemagne et en France, pour qu’ensuite les contenus soient diffusés vers les abonnés", explique Hamza.

Une intégration maghrébine de fait

En raison des lenteurs de l’upload à partir de l’Algérie, l’équipe de NDA TV a dû opter pour une solution de rechange. Le sérieux de l’offre et les assurances techniques déployées pour garantir une bonne réception aux abonnés, ont permis à NDA TV de décrocher un contrat de partenariat avec le fabricant marocain du récepteur satellite de la marque Tiger. Ce partenariat place NDA TV comme "fournisseur n°1" du service IPTV embarqué sur les récepteurs Tiger.

Ce "partenariat est gagnant-gagnant", estime le fondateur de NDA TV. " Cela nous permis aussi de trouver un terrain d’entente pour installer au Maroc nos ordinateurs et nos récepteurs à travers lesquels on upload vers nos serveurs en France et Allemagne pour transmettre vers tous nos clients", précise notre interlocuteur.

Le partenariat avec Tiger permet aussi à NDA TV de financer le "paiement des serveurs et des abonnements chez les fournisseurs allemands et français". En échange, les récepteurs satellites Tiger sont dotés d’un abonnement NDA TV contre un "prix symbolique" pour chaque accès au service IPTV.

"Nous sommes, aussi, présents sur certains récepteurs espagnols, comme le "Clever III". Mais notre but c’est de commercialiser notre application sur tous les récepteurs commercialisés en Algérie pour que les abonnés aient un meilleur choix parmi les offres IPTV commercialisées ici. Nous pouvons concurrencer les services IPTV étrangers commercialisés en Algérie, car nous offrons un service complet, c’est-à-dire les chaines (en très grand nombre) mais surtout le service technique. Nous nous mettons à place du consommateur qui, en cas de problème, doit trouver à qui s’adresser pour signaler un problème et réclamer sa résolution. Nous ne sommes pas là pour vendre un code d’accès puis disparaître. Nous sommes là pour assurer un service après-vente en cas de bug qui peut arriver à n’importe quel moment."

4 Mbps au minimum

D’après les tests effectués en Algérie, l’IPTV de NDA TV "fonctionne très bien avec un débit Internet de 4 Mbps". "Avec 2 Mbps ça marche, mais dans certains plages horaires, car la bande passante d’Algérie Telecom n’est pas stable", explique notre interlocuteur.

Qu’est-ce qui empêche d’envisager un partenariat avec un fabricant algérien de récepteurs satellites ? "Rien", ajoute notre interlocuteur. "Pratiquement tous les récepteurs vendus en Algérie sont éligibles à l’application IPTV de NDA TV". "Mais chaque récepteur a son fichier et à sa propre méthode". "Actuellement, notre application IPTV est intégrée dans les récepteurs de marque Tiger, Seven Star et Sat Star 90. Nous sommes en négociation très avancée avec les importateurs de la marque Icône pour l’installation de notre application. Les détenteurs de ces récepteurs devraient, dans les prochains jours, pouvoir accéder à nos chaines IPTV".

L’application de NDA TV peut être aussi installée sur des "récepteurs de 3e génération" comme "Forever" et "Dreambox", où "notre plug-in peut être installé facilement", ainsi que sur les Smart TV et les télés équipées de systèmes Android pour qui un abonnement "peut être activé à travers leur Mac Adress depuis notre base de données".

Les concurrents de NDA TV en Algérie sont nombreux. "Nos concurrents sont des étrangers installés en Algérie. Les principaux sont "Volka TV", "Live TV", "Lexus", "Z Control" ", affirme Hamza.

"Il s’agit d’offres étrangères installées en Algérie à travers des revendeurs. Mais si vous rencontrez un problème, vous n’avez aucun interlocuteur à qui adresser vos doléances ni pour régler un problème technique qui peut survenir à tout moment", ajoute Nacim, un autre membre de l’équipe NDA TV.

NDA TV sur vos tablettes

La particularité de NDA TV est d’être disponible aussi sur un terminal mobile (tablette ou smartphone, via une application mobile téléchargeable (dans sa version Android) sur Google Play. Sur la page de téléchargement, il est indiqué que le nombre d’installation de l’application varie entre 10.000 et 50.000. Avec un abonnement unique, l’utilisateur peut se connecter à l’IPTV via un récepteur satellite ou via une tablette, mais jamais en même temps.

L’application mobile permet de continuer à recevoir les chaines de l’IPTV de NDA TV "même lorsque vous êtes en déplacement à l’étranger".

L’abonnement annuel à l’IPTV de NDA TV est de 7000 DA. Actuellement, l’offre est en promotion pour 5000 DA/an. Sans compter les abonnements inclus systématiquement dans les récepteurs de Tiger (environ 6000 codes actifs à ce jour), NDA TV compte 9417 abonnées. Autre particularité de l’offre NDA TV, c’est la possibilité de contracter "abonnement Ccam illimité".

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.