18/03/2016 07h:51 CET | Actualisé 21/03/2016 07h:00 CET

La SNI et LafargeHolcim créent une filiale en Afrique subsaharienne

DR

ECONOMIE - Comme l'écrivent nos confrères de l'Economiste, "c'est certainement 'la fusion' de la décennie, après celle des groupes ONA-SNI". La Société Nationale d'Investissement (SNI) et LafargeHolcim annoncent dans un communiqué conjoint la création d'une filiale commune en Afrique subsaharienne, qui ambitionne de devenir "un acteur majeur des matériaux de construction dans la zone de partenariat et un leader dans chacun des pays où elle opérera".

Cette opération, qui vient renforcer un partenariat initié il y a plus de 40 ans, représente pour LafargeHolcim une des dernières étapes importantes de la fusion opérationnelle de Lafarge et de Holcim, entamée lors de la création du Groupe, comme elle permet à LafargeHolcim de s'appuyer sur la présence de la SNI dans les pays d'Afrique subsaharienne francophone pour accélérer son développement dans cette zone.

Un chiffre d'affaires combiné de 8 milliards de dirhams

Pour la SNI, il s'agit d'une première concrétisation de son évolution vers un fonds d'investissement panafricain à long terme, annoncée fin 2014, prenant des participations dans des projets structurants aussi bien au Maroc qu'en Afrique subsaharienne.

Le chiffre d'affaires combiné des deux sociétés représentera plus de 8 milliards de dirhams, selon le communiqué. LafargeHolcim Maroc restera coté en bourse et constituera la première capitalisation boursière industrielle de la bourse de Casablanca et le deuxième groupe cimentier coté en Afrique.

En attente d'un visa du gendarme de la bourse

"Le projet de rapprochement des deux sociétés a reçu l'accord du Chef du Gouvernement au mois d'octobre 2014", précise le communiqué, notant que "l'opération sera soumise au visa de l'Autorité marocaine du marché des capitaux et que ses modalités seront déterminées par les conseils d'administration et présentées au vote des assemblées générales extraordinaires de Lafarge Ciments et de Holcim Maroc et aux autres conditions et dispositions usuelles".

La SNI et LafargeHolcim ont convenu d'élargir leur partenariat à l'Afrique subsaharienne francophone, notamment au Burkina Faso, en Côte d'Ivoire, au Gabon, Mali, en Mauritanie, République Démocratique du Congo, République du Congo et au Sénégal. Le projet sera porté par LH Maroc Afrique, filiale à 100% de leur joint-venture marocaine Lafarge Maroc.

Cette nouvelle société se fixe pour objectifs d'investir dans la production de ciments et de clinker dans les pays d'Afrique subsaharienne francophone, où les besoins en logement et en infrastructure présentent des opportunités de développement.

LIRE AUSSI :