18/03/2016 09h:08 CET | Actualisé 21/03/2016 07h:01 CET

Le forum Crans Montana 2016 s'ouvre à Dakhla

Mathieu / Huffpost Maroc

CRANS-MONTANA – Pendant deux jours, tous les yeux seront rivés sur le sud du Maroc. Car c’est à Dakhla qu’a débutée, aujourd’hui, la deuxième édition du forum Crans-Montana. Un événement qui se tient dans un contexte relativement tendu, à l’heure où le Maroc est en litige avec l’Organisation des Nations unies, suite aux propos tenus par Ban Ki-moon au sujet du Sahara.

Placé sous le thème de la coopération sud-sud, le forum a rassemblé plus de 1.000 participants issus de 130 pays, notamment des entrepreneurs et des personnalités politiques. Parmi celles-ci, le révérend Jackson, ainsi que les ex-ministres français Claude Guéant et Rachida Dati.

Dans un message adressé aux participants au forum Crans-Montana, le roi Mohammed VI a fait part de son désir de voir l'Afrique reprendre "ses droits sur l’histoire et la géographie", estimant que le continent "devait désormais s’assumer en partenaire central de la coopération internationale."

Le roi a également mis l’accent sur l'importance de la coopération sud-sud "nécessaire au service du développement des Etats et des peuples". Le choix de Dakhla, qui accueille le forum, est ainsi "plus qu’un symbole" puisque la ville "marque la renaissance du Sahara marocain".

Le discours royal a ensuite insisté sur l’importance de mener à bien les préparatifs de la COP22, la conférence internationale sur le climat qui se tiendra en novembre prochain à Marrakech, durant laquelle l’Afrique devra faire entendre une voix "unie, forte, mobilisée et entendue" pour répondre aux futurs défis écologiques.

"Si vous êtes au Maroc, ce n'est pas par hasard"

C'est ce qu'a déclaré l'ambassadeur des îles Salomon à l’Unesco Jean Paul Carteron. "Nous sommes dans l’un des rares pays qui maintiennent leur cap dans la paix, la sécurité, le développement et le progrès social. Le forum de Dakhla a été fait par geste d’amitié pour le roi et le Maroc. Nous avons découvert à Dakhla un pays en plein développement. Dakhla sera bientôt le point de connexion de l’Afrique occidentale vis-à-vis du monde. Sur 800 personnes présentes l’année dernière, ce sont 800 personnes qui sont reparties en ambassadeurs du Maroc et de Dakhla", a-t-il poursuivi.

Frederico Mayor, directeur général de l'UNESCO de 1987 à 1999 a, lui, déclaré aux participants que l'un des "aspects les plus importants que vous allez aborder est le développement des populations, afin que la vie puisse avoir des conditions minimales de dignité à travers le monde".

Il a également estimé que l'un des aspects importants à aborder concerne le rôle du Maroc en Afrique, qui pourra "sans aucun doute jouer un rôle clé dans le développement du continent."

LIRE AUSSI: