MAROC
17/03/2016 15h:16 CET | Actualisé 17/03/2016 15h:16 CET

Sahara: Le Maroc menace de prendre d'autres mesures contre l'ONU

DR

DIPLOMATIE - Le ministre des Affaires étrangères Salaheddine Mezouar a indiqué jeudi que le Maroc avait pris des décisions "irrévocables" à l'encontre de la Minurso, la mission de l'ONU au Sahara, et que "d'autres décisions sont à l'étude".

Le ministre a fait ces déclarations à la presse juste avant une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU à ce sujet, rapporte l'AFP.

Cette réunion, qui ne figurait pas dans le programme mensuel provisoire du Conseil de sécurité tel qu'arrêté jusqu'au 16 mars, a été ajoutée à la dernière minute dans le programme du 17 mars du Conseil.

Suite aux propos de Ban Ki-moon qui avait qualifié le Sahara de territoire occupé lors de sa visite à Alger le 6 mars, le Maroc est monté au créneau et a décidé de réduire de manière significative sa contribution au fonctionnement de la Minurso.

"Aucune animosité à l'égard de Ban Ki-Moon"

Ce jeudi, le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a déclaré à Rabat, à l'ouverture du conseil de gouvernement que les Marocains n'avaient "aucune animosité à l'égard de M. Ban Ki-Moon ou des Nations Unies, mais en même temps nous réaffirmons notre attachement à notre Sahara et notre droit naturel sur cette terre, ainsi que notre droit à protéger nos fils dans cette région et à rapatrier nos fils se trouvant sous l'emprise algérienne".

Et le chef du gouvernement de souligner: "il parait que Ban Ki-Moon n'a pas apprécié la sortie des Marocains en nombre et de cette façon (Marche de Rabat). Mais les propos proférés par Ban Ki-Moon volontairement ou par imprudence, ont suscité la colère d'un peuple tout entier, lui qui dirige une organisation rassemblant des peuples et des Nations''.

Ne pas mette en colère les peuples

Pour Benkirane, ''le peu que l'on puisse demander à un SG de l'Onu, c'est de veiller à ne pas mette en colère les peuples de cette manière et de reconnaitre leur droit à s'exprimer (...) Ban Ki-moon ne doit pas oublier que le Maroc est un pays ancestral et respecté, avec une Histoire s'étendant sur plusieurs siècles''.

LIRE AUSSI :