ALGÉRIE
17/03/2016 10h:31 CET | Actualisé 17/03/2016 10h:35 CET

Pas de retrait de la Minurso des territoires sahraouis, Ban Ki-Moon ne partira pas à Rabat (ONU)

AFP

L'Organisation des Nations unies a affirmé qu’elle n’allait pas mettre fin au mandat de la Minurso, malgré la décision du Maroc d’arrêter sa contribution financière à cette mission, en réaction à la position du Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, sur le conflit au Sahara Occidental, ex-colonie espagnole annexée par le Maroc depuis 1975.

Stephane Dujarric, le porte-parole de Ban ki-moon, a déclaré mercredi que "le mandat de la Minurso a été donné par le Conseil de sécurité" et par conséquent "il n'est pas question de parler de son retrait" des territoires sahraouis occupés.

Le Maroc a annoncé mardi qu’il allait réduire de manière importante la composante civile de la Mission de l'ONU pour l'organisation du référendum au Sahara occidental (Minurso), en particulier la branche politique. Le voisin de l'est a aussi annoncé la cession avec effet immédiat sa contribution financière à cette mission. Le ministère des Affaires étrangères marocain a également fait savoir, dans un communiqué, qu’il allait retirer ses contingents engagés dans les opérations de maintien de la paix sous l’égide de l’ONU.

Aucune information concernant cette décision n’a été officiellement transmise au secrétariat général de l’ONU par le Maroc, selon Dujarric.

Le département des opérations de maintien de la paix et celui de l’appui aux missions sont en train d’évaluer avec la Minurso l’impact potentiel de cette décision et de réfléchir à des mesures pour y faire face, a-t-il fait savoir.

Ban ki-moon ne partira pas à Rabat

Le secrétariat général a déjà saisi le Conseil de sécurité et l’a informé de la décision du Maroc, selon Dujarric. Ce dernier a ensuite précisé que l’ONU allait prendre les mesures nécessaires pour atténuer les conditions difficiles dans lesquelles y travaillent son personnel.

De même, le porte-parole de Ban Ki-moon a affirmé qu’il n’y a aucun voyage prévu du chef de l’ONU au Maroc.

"Je pense que vous pouvez tous lire dans le ton du SG de l’ONU durant la réunion qui a eu lieu lundi. Je pense que la lecture est assez claire en ce sens. Il n'y a pas de voyage envisagé du secrétaire général", au Maroc, a-t-il répondu à une question si Ban Ki-moon allait annuler la deuxième étape de sa tournée régionale.

M. Dujarric a toutefois souhaité que Christopher Ross, l’Envoyé personnel du SG de l’ONU, puisse continuer sa mission dans la région en tant qu’émissaire de l'ONU et chargé d’un mandat de la part du Conseil de sécurité.

M. Ross devrait se rendre fin mars au Maroc dans l’objectif de relancer les négociations entre les deux parties du conflit. Dujarric n’a cependant pas confirmé ce déplacement, dont il dit ignorer les développements mais il a indiqué que les discussions se poursuivaient avec le ministère des affaires étrangères marocain.

"Les sahraouis méritent de voir la lumière au bout du tunnel", a-t-il conclu.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.