TUNISIE
16/03/2016 15h:10 CET | Actualisé 02/05/2016 18h:44 CET

61% des Tunisiens font recours à l'auto-médication avec des prises anarchiques de certains médicaments comme les antibiotiques

Alamy

L'usage des antibiotiques a augmenté de 38% durant la période allant de 2005 à 2013 et va s’accroître lors des prochaines années, a prévenu l'institut national de la consommation (INC). En marge de la Journée internationale des droits du consommateur, l'INC a organisé une journée de sensibilisation le 15 mars sous le nom "Pour une alimentation sans antibiotiques", afin de prévenir des risques que peuvent présenter les antibiotiques.

50% des antibiotiques utilisés dans le monde sont destinés à l’élevage des animaux, soit pour le traitement, soit pour accélérer la croissance, a alerté Tarek Ben Jazia, directeur de l'INC à la TAP.

Des dépassements sur la vente de produits alimentaires d'origine animale contenant des résidus d'antibiotiques ont été enregistrés récemment. Ils sont notamment présents dans les produits vendus sur les étalages des marchés anarchiques et parallèles, a alerté le responsable à la direction de l'hygiène du milieu et de la protection de l'environnement au ministère de la Santé publique, Ahmed Riadh Kamoun.

A la lumière de ces chiffres, il est clair que les antibiotiques envahissement notre alimentation, mais pas seulement.

Qu'en est-t-il de l'usage des antibiotiques par les Tunisiens?

61% des Tunisiens ont recours à l'auto-médication, a signalé l'INC dans une étude publiée en février. "Parmi les médicaments ingurgités sans ordonnances, il y a notamment des antibiotiques", a déclaré Faten Azaiez Ghazouani, médecin spécialiste en maladies infectieuses au HuffPost Tunisie.

"Il y a aussi des pharmaciens et quelques médecins qui ont tendance à proposer aux patients des antibiotiques alors que leur situation ne l'exige pas. Il faut savoir que chez l'adulte une infection comme l'angine est généralement d'origine virale, elle ne nécessite pas un traitement anti-bactérien par antibiotiques", a-t-elle ajouté.

Légalement le pharmacien n'a pas le droit de vous délivrer des antibiotiques sans ordonnances souligne Faten Azaiez Ghazouani.

Quelles conséquences pour notre santé?

"Chaque antibiotique agit sur un type de bactérie. Si on le prend souvent, le corps s'y habitue et il devient inefficace. Les bactéries deviennent plus résistantes, et il lui faut un antibiotique encore plus fort, actif sur un spectre plus large de bactéries, mais là aussi, à force d'en prendre, ce dernier devient à son tour inadapté, etc. A la fin, face à l’absence d'antibiotiques encore plus fort, on arrive à une impasse. Notre organisme n'est plus immunisé", s'alarme-t-elle.

L’infectiologue recommande une campagne nationale de sensibilisation pour l’arrêt de l'auto-médication et de prise anarchique de certains médicaments comme les antibiotiques, surtout pour les enfants. Autrement, "on ne pourra plus rattraper les dégâts ", a-t-elle prévenu.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.