ALGÉRIE
16/03/2016 08h:04 CET | Actualisé 16/03/2016 13h:52 CET

Douanes: vers la création d'un poste frontalier mixte algéro-tunisien

AFP

Les administrations douanières algérienne et tunisienne envisagent de créer un poste frontalier commun pilote pour renforcer la lutte contre la contrebande sur la frontière algéro-tunisienne, a indiqué hier le Directeur général des Douanes, Kaddour Bentahar.

"Nous avons proposé à nos homologues tunisiens la création d’un poste frontalier mixte regroupant nos deux administrations douanières, ce qui va impulser la lutte contre la criminalité économique transfrontalière", a affirmé M. Bentahar lors des travaux du comité mixte de coopération douanière algéro-tunisienne.

Le phénomène de la contrebande par les frontières de l'Est de l’Algérie a connu "une évolution spectaculaire, durant les dernières années, du fait de la conjoncture qu’ont connue les pays voisins. Ce qui a eu des effets néfastes sur les économies des pays concernés", a fait remarquer M. Bentahar.

LIRE AUSSI: Tunisie: Sur la route de la contrebande d'essence à la frontière algérienne

La création de postes frontaliers mixtes permettrait alors une meilleure coordination douanière bilatérale, de quoi contenir le fléau qu'est la contrebande.

Pour sa part, le Directeur des Douanes tunisiennes, Adel Ben Hassen, a fait part de la disposition de son administration d’intensifier la collaboration avec l’administration douanière algérienne.

"Les évènements que nous avons connus en 2011 ont entravé le bon fonctionnement de nos administrations publiques. Ce qui nous a créé des problèmes avec des pays voisins. La difficulté de délivrer les certificats d’origine constitue un exemple de ces problèmes", a-t-il relevé.

Cette réunion, a-t-il poursuivi, vise à lever les contraintes entravant la coopération bilatérale dans tous les domaines à travers plus d’harmonisation entre les deux administrations douanières.

A ce propos, il a indiqué que les Douanes tunisiennes ont entamé une modernisation de leurs infrastructures et une mobilisation des financements nécessaires pour permettre la création d’un poste frontalier pilote regroupant les services douaniers des deux pays.

Evoquant les contraintes rencontrées particulièrement par les exportateurs algériens qui peinent, parfois, à accéder au marché tunisien en raison des barrières douanières qui leur sont imposées, M. Ben Hassen a argué que les Douanes tunisiennes "ne sont pas responsables de (cette situation) puisqu’elles ne font qu’appliquer les lois relevant des différents départements ministériels".

La frontière algéro-tunisienne compte actuellement neuf (9) postes frontaliers des Douanes algériennes: 4 à Annaba, 4 autres à Tébessa et un à Ouargla.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.