MAROC
16/03/2016 18h:12 CET | Actualisé 16/03/2016 18h:12 CET

Ban Ki-moon maintient ses propos sur le Sahara et annule sa visite prévue au Maroc

Ban Ki-moon maintient ses propos sur le Sahara
UN Photo/ Mark Garten
Ban Ki-moon maintient ses propos sur le Sahara

DIPLOMATIE - Ce mois de mars n'est pas un long fleuve tranquille pour la relation Maroc/ONU. Au lendemain de la décision du royaume de réduire sa contribution à la Minurso, en signe de protestation aux propos de Ban Ki-moon sur le Sahara, jugés partiaux par Rabat, le secrétaire général de l'Organisation des nations unies n'a pas tardé à réagir.

L'agence France presse, qui cite le porte-parole de l'ONU Stéphane Dujarric, rapporte en effet que Ban ki-moon a décidé d'annuler sa visite prévue au Maroc en juillet, et qui semblait déjà réellement compromise.

Selon la même source, Ban Ki-moon maintient ses déclarations sur le Sahara (il avait utilisé le terme "occupation" s'agissant du Sahara), et regrette la décision du Maroc de réduire sa contribution à la Minurso. L'ONU a aussi indiqué "prendre des mesures pour en atténuer les effets".

La Minurso va continuer à remplir son mandat

Les services qui s'occupent des missions de l'ONU "vont prendre les mesures nécessaires pour garantir que la Minurso puisse continuer à remplir son mandat". Comme le rappelle l'AFP, il faudra notamment "remplacer quelque 3 millions de dollars que le Maroc versait pour assurer le logement et la nourriture des casques bleus".

Dans un communiqué diffusé mardi au soir, suite à la réunion entre Ban Ki-moon et le ministre des Affaires étrangères Salaheddine Mezouar, le lundi 14 mars à New York, la diplomatie marocaine avait réitéré son "indignation" face aux propos du secrétaire général de l'ONU, et annoncé des mesures de rétorsion.

Réduction "significative" de la contribution du Maroc

Il s'agit en l'occurrence de l'adoption de "mesures immédiates", qui se résument à "une réduction significative, dans les jours qui viennent, d'une grande partie de la composante civile et plus particulièrement le segment politique de la Minurso, l'annulation de la contribution volontaire qu'accorde le Maroc au fonctionnement de la Minurso et l'examen des modalités de retrait des contingents marocains engagés dans les Opérations de Maintien de la Paix".

Les images de la rencontre entre Mezouar et Ban Ki-moon, diffusées par l'agence EFE, montraient à quel point l'échange a été tendu entre les deux parties. La veille, une marche qui a réuni trois millions de personnes selon la MAP, des centaines de milliers selon l'agence de presse AFP, s'était déroulée à Rabat pour protester contre les propos de Ban Ki-moon.

Galerie photo Manifestation à Rabat pour protester contre les propos de Ban Ki-Moon Voyez les images

LIRE AUSSI: