ALGÉRIE
15/03/2016 11h:29 CET | Actualisé 15/03/2016 11h:29 CET

La réponse au vitriol de Karim Benzema à Manuel Valls sur son retour en équipe de France

avec AFP

Karim Benzema semble très très en colère. Passe encore que le ministre des Sports estime lundi 14 mars que les conditions ne sont pas réunies pour son retour en équipe de France malgré la levée de son contrôle judiciaire.

Mais quand c'est le premier ministre Manuel Valls qui dit la même chose, mardi 15 mars, l'attaquant du Real Madrid ne peut pas ne pas réagir. C'est sur Twitter qu'il envoie un message à destination du chef du gouvernement, répondant par un message footballistique à une mise en cause éthique.

Sur RMC et BFMTV, Manuel Valls a exprimé sa position à titre personnel, expliquant que la décision de réintégrer Karim Benzema en équipe de France revient à Didier Deschamps. Le sélectionneur doit annoncer une liste jeudi 17 pour deux matches prévus à la fin du mois.

"Je pense que les conditions aujourd'hui ne sont pas réunies pour que Karim Benzema vienne en équipe de France. Il est toujours mis en examen (dans l'affaire de la sex-tape de Mathieu Valbuena, ndlr). En même temps, c'est la décision de la Fédération française de football et du sélectionneur. Par rapport à la jeunesse, un grand sportif se doit d'être exemplaire", avait lancé le premier ministre.