MAROC
15/03/2016 08h:13 CET | Actualisé 15/03/2016 08h:13 CET

La FRMF lance une stratégie 2016-2026 pour sauver le football marocain

Une stratégie 2016-2026 pour sauver le football marocain
DR
Une stratégie 2016-2026 pour sauver le football marocain

SPORT - Alors que le Maroc n'a pas participé à une Coupe du monde depuis celle de 1998, et que le milieu du ballon rond peine à se structurer, la Fédération royale marocaine de football (FRMF) tente de reprendre les choses en main.

Son vice-président Mohamed Boudrika a dévoilé, lundi 14 mars lors d'une conférence de presse à Rabat, un projet de stratégie pour le développement du football marocain étalée sur dix ans (2016-2026), afin de sortir le foot national de la crise qu'il connaît depuis longtemps.

Ce projet devra faire l'objet "d'une large concertation avec les différents acteurs concernés, lors d'une journée nationale prévue en mai", a d'ores et déjà annoncé M. Boudrika.

Une restructuration en profondeur

Cette feuille de route pour le football national à l'horizon 2026 s'articule autour de trois axes: le volet institutionnel, qui concerne les différentes institutions chargées de la gestion du foot, notamment la Fédération, les ligues régionales et les ligues professionnelles et amateurs, la formation - notamment le rôle de la Direction technique nationale (DTN) - et enfin les clubs, "au centre de toute stratégie de mise à niveau du football", en particulier sur les aspects managérial, financier et technique.

Des propositions de solution seront soumises à l'ensemble des acteurs du milieu, comme les clubs, les anciens joueurs, les médias et les supporters, afin de recueillir leurs observations, propositions et recommandations, a affirmé M. Boudrika, également président de la commission d'Etudes, Réformes et Formation, qui s'est chargée de l'élaboration de ce projet.

Cette stratégie, dont les grandes lignes ont été esquissées par Ahmed Ghaibi, chargé du volet managérial et juridique du projet, propose une série de mesures visant à restructurer les institutions chargées de la gestion du foot au Maroc, à s'assurer de l'homogénéité entre la stratégie technique nationale et la vision adoptée aux niveaux régional et des clubs, à restructurer ces derniers ou encore à harmoniser le cadre réglementaire.

Le projet prévoit également le lancement de centres régionaux de formation, relevant de la FRMF, et la restructuration des centres de formation au niveau central et de ceux relevant des clubs. L'organisation des différents championnats nationaux sera aussi révisée.

Mise à niveau des clubs

Concernant l'accompagnement des clubs, un des principaux axes du projet, la stratégie 2016-2026 vise à améliorer la formation administrative pour renforcer leur système de management, mettre à niveau l'aspect comptable et financier ainsi que les cahiers des charges, en plus de l'aspect juridique relatif aux statuts types des associations et au passage vers le modèle de société sportive.

Pour rappel, le processus de professionnalisation des clubs marocains, entamé au début des années 2000, a mis du temps à se concrétiser. Il a fallu attendre 2015 pour voir la création de la Ligue nationale du football professionnel (LNFP), chapeautée par Said Naciri.

Cette nouvelle instance chargée de gérer la Botola Pro D1 et D2 et de former les futurs footballeurs professionnels dans les différentes équipes de ces clubs, a tenu sa première réunion en septembre dernier pour poser les jalons légaux et juridiques de la Ligue et nommer les nouveaux présidents des différentes commissions.

LIRE AUSSI:La Botola Maroc Telecom reprend du service

Galerie photo ces joueurs qui ont dit non à l’équipe nationale Voyez les images