14/03/2016 07h:12 CET | Actualisé 14/03/2016 07h:13 CET

Quand les formations marocaines bénéficient à la jeunesse ivoirienne

FORMATION – Le Maroc continue de tisser son réseau panafricain, en l’occurrence ivoirien. Le royaume et la Côte d’Ivoire ont en effet signé, jeudi 10 mars à Témara, une convention de partenariat sur la formation professionnelle, note Les Inspirations éco.

L’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) s’engage ainsi à dispenser un soutien technique pour prendre le pouls du secteur de la formation professionnelle en Côte d’Ivoire, à travers l’élaboration d’un diagnostic.

Il s’agit aussi de définir un quota annuel pour l’accueil des stagiaires et assurer des formations en faveur des fonctionnaires.

Le premier opérateur public marocain en matière de formation professionnelle souhaite également donner un coup d’impulsion au tissu entrepreneurial ivoirien, pour favoriser la création d’entreprises et le jumelage entre les établissements de formation des deux pays respectifs.

Pour ce faire, un partenariat a été scellé entre le directeur général de l’OFPPT, Larbi Ben Cheikh et le ministre ivoirien de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle, Paul Koffi Koffi.

Un complexe de formation professionnelle à Abidjan

Le 2 juin 2015, le roi Mohammed VI a procédé au lancement des travaux de construction d’un complexe de formation professionnelle à Abidjan.

D’une superficie de d’environ 3 hectares, dont 5.740 mètres carrés couverts, l’établissement délivre une formation spécialisée dans les filières bâtiment et travaux publics (BTP), du tourisme, de l’hôtellerie et de la restauration. Il devrait voir le jour en octobre 2016.

Un projet auquel participe l’OFPPT, en charge des volets assistance technique et formation.

En tout, les jeunes ivoiriens bénéficient à hauteur de 19% de l’offre de formation fournie par l’OFPPT.

La formation marocaine, un atout aux yeux des étudiants ivoiriens

En matière de formation professionnelle, le Maroc s’affiche comme une destination privilégiée des étudiants ivoiriens. Au total, 3.000 étudiants environ sont inscrits dans les universités et écoles privées du royaume.

A l’occasion d’une tournée en Côte d’Ivoire en mars 2013, le roi Mohammed VI avait annoncé, à travers la voix du ministre marocain des Affaires étrangères et de la coopération Saâdeddine El Othmani et son homologue ivoirien Charles Koffi Diby, l’augmentation du nombre de bourses au profit des étudiants ivoiriens installés au Maroc, ''passant ainsi de 100 à 140''.

C’est essentiellement dans le secteur de la formation qu’elle (la coopération maroco-ivoirienne, ndlr) est la plus dynamique. (…) Le nombre d’étudiants ivoiriens poursuivant leurs études dans des établissements publics d’enseignement supérieur au Maroc n’a pas cessé de croître au fil des ans'', avait de son côté confié lors d’un entretien au Matin en 2014 Touré Mathieu, premier conseiller à l’ambassade de Côte d’Ivoire au Maroc.

Et de préciser: Ils sont encore plus nombreux au titre de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, avec une très grande majorité inscrite dans des établissements privés marocains.